Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Haro sur les Grandes Ecoles !

Publié par Bernard Maillard sur 8 Décembre 2013, 08:20am

Catégories : #politique

Haro sur les Grandes Ecoles !

Nous sommes dans le Gouvernement de l'absurde et du reniement.

Tout le système des classes préparatoires et des Grandes Ecoles est aujourd'hui en danger. Derrière, c'est la France démocratique et républicaine elle même qui est attaquée.

Le 18 Novembre dernier, le Ministre dit de l'Education, Vincent Peillon a présenté un projet de refonte des métiers de l’éducation, qui comporte une modification des services des enseignants. Celle-ci touche en particulier les professeurs des classes préparatoires puisque ce texte prévoit d’augmenter le nombre d’heures de cours sans aucune contrepartie et sans aucune concertation préalable; pour la plupart d’entre eux, ce projet entrainerait, parallèlement à une hausse du temps de travail, une diminution des rémunérations de 10 à 20%.

De fait, c'est une attaque violente en règle, par la bande, qui est menée contre les Grandes Ecoles.

Ce serait une totale absurdité et un reniement profond car les Grandes Ecoles et les classes préparatoires sont les filles de la Révolution et de la République.

C'est l'une des dernières voies d'excellence et d'intégration permettant, par une voie démocratique, le concours, par le mérite et non par l'argent, l'accès aux plus hautes responsabilités en France, tant dans la fonction publique que dans les grandes entreprises ou dans les grands organismes.

Mon père était orphelin de guerre à 7 ans. C'est par une classe préparatoire, la qualité de ses enseignants, et par son propre travail, qu'il a pu accéder à de hautes responsabilités au sein de la fonction publique, puis de l'industrie. Et combien d'autres exemples de tous âges que j'ai pu rencontrer.

L'accès le plus large possible aux savoirs fondamentaux est en lui même une vraie problématique à traiter, comme l'accès à l'emploi, l'ascenseur social, l'intégration dans la diversité, l'efficacité de la fonction publique et de l'Etat.

Mais pourquoi donc pour autant casser ce qui marche ???

J'ai signé la pétition unitaire.

www.petitions24.net/petition_unitaire_cpge

Commenter cet article

Bernard Maillard 26/04/2015 08:32

La vertu du concours républicain c'est d'ouvrir large sur des bases claires, accessibles par l'instruction publique. Ce qui est regrettable aujourd'hui, c'est le recul de l'école publique républicaine qui n'assume plus son rôle permettant notamment à toute personne qui en a la possibilité et la volonté, quelqu 'en soit l'origine social, d'accéder aux concours républicains.

commentaire mis le 26 avril 2015 sur le site du journal Le Monde sur article

http://abonnes.lemonde.fr/ingenieurs-sciences/article/2015/04/25/pour-etre-admis-a-polytechnique-des-maths-mais-pas-seulement_4622702_4468267.html

Sylvain 15/12/2013 19:57

C'est trop idéaliste de penser que les grandes écoles remettent tout à plat et permettent à n'importe qui issu de n'importe quel milieu de se hisser au plus haut. Il n'y a qu'à voir la proportion d'élèves boursiers, pas beaucoup plus de 20%, l'écrasante majorité de fils de cadres et de profs dans les écoles et d'élèves issus d'île de France. La trop forte pente entre le niveau au lycée et celui exigé en prépa empêche ceux qui n'ont pas été dans de bonnes terminales d'arriver prêts aux concours.
Enfin, le principe de ne travailler beaucoup que deux ans, puis de se laisser vivre 3 ans en école n'est pas non plus un modèle très brillant. Ce n'est peut être pas le cas dans les trois ou quatre meilleures écoles, mais ça l'est indéniablement dans les dizaines d'autres qui suivent.

Jacques Durand 08/12/2013 19:19

Je signe aussi !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents