Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Repères et enjeux énergétiques, février 2014

Publié par Bernard Maillard sur 1 Février 2014, 19:30pm

Catégories : #énergie, #Géopolitique, #politique, #Economie

La lutte contre l'effet de serre et l'aspiration légitime au développement des pays les moins avancés exigent des politiques énergétiques adaptées. La dernière publication fin 2013 des chiffres mondiaux sur l'énergie par l'Agence Internationale de l'Energie apporte de précieux points de repères.

 

La demande mondiale en énergie a été de 13, 1 Giga tonnes équivalentes pétrole en 2011, pour 12,7 Gt en 2010, soit une augmentation de 3,1 %. Pour mémoire, la consommation était de 6,1 Gt en 1973.

 

Le pétrole représente 31,5 % de la demande en énergie (32,4 % en 2010). Il reste majoritaire, mais en décroissance relative.

Le charbon, avec 28,8 % (27,3 % en 2010), est la deuxième source d’énergie, en croissance.

Le gaz,  21,3 % (21,4 % en 2010), troisième source d’énergie, est en légère diminution relative.

 

Pour la production d’électricité, c’est le charbon qui voit sa part augmenter le plus significativement. En volume, la production d’électricité à base de charbon augmente de + 5,1 % entre 2010 et 2011 et représente de loin la première source mondiale d’électricité en représentant 45 % de la demande en électricité. Les trois autres sources de production d’électricité sont dans l’ordre, le gaz, l’hydraulique et le nucléaire. Les énergies intermittentes, éolienne et phtovoltaïque, demeurent encore marginales au niveau mondial ( moins de 5%). 

Le mix équilibré et propre, sans CO2, de demain repose sur la convergence entre une politique ciblée d'efficacité énergétique, des énergies renouvelables compétitives, et un nucléaire sûr et compétitif, avec des énergies fosiles pour permettre la transition des pays les moins avancés économiquement et technologiquement. 

Les six premiers pays importateurs et exportateurs de pétrole

 

 

Import

2010 mt

Import

2011 mt

Export

2010

mt

Export

2011 mt

Prod 2010 mt

Prod 2010 %

Prod

2011 mt

Prod

2011 %

USA

513

500

 

 

346

8,6

387

9,3

Chine

235

251

 

 

203

5,1

206

5,0

Japon

181

177

 

 

*

 

*

 

Inde

164

172

 

 

*

 

*

 

Corée

119

125

 

 

*

 

*

 

Allemagne

93

90

 

 

*

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arabie Séoudite

 

 

333

353

517

12,9

544

13,1

Russie

 

 

246

247

510

1,27

520

12,6

Iran

 

 

126

122

186

4,5

215

5,4

Nigeria

 

 

129

121

139

3,5

*

 

Emirats Arabes Unis

 

 

105

114

149

3,7

163

3,9

Irak

 

 

94

108

*

 

148

3,6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total Monde

2053

2079

1962

1982

4011

 

4142

 

* production plus faible que le dixième producteur mondial

 

La Chine augmente significativement (+ 6,8 %) sa demande de pétrole sur le marché mondial, demande qui représente désormais la moitié de celle des Etats-Unis. Le volume d’importation en pétrole des Etats-Unis, quasi stable, demeure supérieur à son propre volume de production qui progresse significativement (+ 11,8 %).  L’Inde décolle difficilement en demeurant très éloignée de la Chine, pour une population de taille similaire. L’Allemagne est le pays européen le plus dépendant du pétrole.

 

L’Arabie Séoudite demeure de loin le premier exportateur de pétrole. Le Nigéria exporte significativement par rapport à ses propres besoins. L’Irak recommence à peser.

Les six premiers pays importateurs et exportateurs de charbon

 

 

 

Import

2010 mt

Import

2011 mt

Export

2010

mt

Export

2011 mt

Prod

2010 mt

Prod

2010 %

Prod

2011 mt

Prod

2011 %

Chine

177

278

 

 

3576

45,9

3549

45,3

Japon

175

184

 

 

*

 

*

 

Inde

101

158

 

 

586

7,5

595

7,6

Corée

129

126

 

 

*

 

*

 

Taïwan

66

65

 

 

*

 

*

 

Allemagne

41

45

 

 

189

2,4

197

2,5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Indonésie

 

 

309

383

376

4,8

443

5,7

Australie

 

 

285

302

414

5,3

421

5,4

USA

 

 

85

106

1004

12,9

935

11,9

Russie

 

 

99

103

334

4,3

354

4,5

Colombie

 

 

76

82

*

 

*

 

Afrique du Sud

 

 

70

72

253

3,3

259

3,3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total Monde

1002

1188

1041

1168

7783

 

7831

 

 

 

* production plus faible que le dixième producteur mondial

 

 

La Chine, malgré le fait qu’elle soit le premier producteur mondial de charbon, est également le premier importateur de charbon. Avec une production stable, la Chine augmente son volume d’importation pour brûler dans l’année plus de 3,8 milliards de tonnes de charbon.

Les Etats-Unis , deuxième producteur de charbon, brûlent un peu moins 800 millions de tonnes de charbon, soit le cinquième de ce que brûle la Chine. A eux deux, Etats Unis et Chine, ils brûlent 60 % du charbon mondial , et donc émettent autant de CO2 dans l’atmosphère !.......

L’Allemagne augmente et sa production ( +4,2 %) et ses importations de charbon (+9 ;8 % ) pour faire face à l’arrêt progressif du nucléaire. (grave erreur stratégique !)

 

 

Les six premiers pays importateurs et exportateurs de gaz

 

 

 

Import

2010 mm3

Import

2011 mm3

Export

2010 mm3

Export

2011 mm3

Prod

2010 mm3

Prod

2010 %

Prod

2011 mm3

Prod

2011 %

Japon

116

122

 

 

*

 

*

 

Allemagne

68

70

 

 

*

 

*

 

Italie

70

68

 

 

*

 

*

 

Corée

47

48

 

 

*

 

*

 

Turquie

43

45

 

 

*

 

*

 

USA

55

43

 

 

651

19,2

681

19,8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Russie

 

 

196

185

677

20,0

656

19,1

Quatar

 

 

119

120

151

19,2

160

4,7

Norvège

 

 

99

109

106

3,1

115

3,3

Canada

 

 

63

57

160

4,7

157

4,6

Algérie

 

 

49

48

*

 

*

 

Turkmenistan

 

 

29

37

*

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Iran

 

 

 

 

149

4,4

158

4,6

Chine

 

 

 

 

103

3,1

107

3,1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total Monde

834

827

834

829

3388

 

3435

 

* production plus faible que le dixième producteur mondial


La demande japonaise en gaz augmente (+5 ,2%) après l’accident de Fukushima et représente de loin le premier marché d’importation. L’Allemagne, deuxième marché d’importation au niveau mondial, voit également sa demande augmenter avec le ralentissement du nucléaire en Allemagne. Les Etats-Unis demeurent importateurs de gaz malgré le fait qu’ils soient devenus le premier producteur mondial de gaz avec les gaz de schiste.

L’Iran n’est pas encore revenu sur le marché mondial du gaz, et la Chine ne fait pas encore appel au marché mondial. La Russie diminue sa présence relative sur le marché mondial, tout en demeurant le premier exportateur.

 

Production d'électricité et émissions de CO2

 

Dans la production d’électricité, les énergies fossiles, émettrices de CO2 fossile,  demeurent  majoritaires. Ceci a un impact direct sur les niveaux globaux d’émissions CO2 par habitant.  

 

Les principaux pays sont classés en Tonnes CO2 /habitant décroissantes, toutes activités confondues et pas seulement celles dues à la production d ‘électricité.

 

 

Production électricité TWh

Charb

2010

Charb

2011

Gaz

2010

Gaz

2011

Hydr

2010

Hydr

2011

Nuc

2010

 

Nuc

2011

 

tCO2/h

2010

tCO2/h

2011

USA

1994

1875

1018

1045

286

345

839

821

17,3

16,9

Russie

166

164

521

519

168

168

170

173

11,2

11,6

Japon

304

281

305

374

91

92

288

102

9,0

9,3

Allemagne

274

272

*

*

*

*

141

108

9,3

9,1

Roy Uni

*

*

175

147

*

*

62

69

7,8

7,1

Chine

3273

3773

*

*

722

699

74

86

5,4

5,9

France

*

*

*

*

67

*

429

442

5,5

5,0

Inde

653

715

118

109

114

131

*

*

1,4

1,4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monde 10

8698

 

4768

 

3516

 

2756

 

4,44

 

%demande 2010

44,1

 

24,2

 

17,8

 

14

 

 

 

Monde 11

 

9144

 

4852

 

3566

 

2584

 

4,50

%demande 2011

 

44,8

 

23,8

 

17,5

 

12,7

 

 

Delta  vol % 2011/2010

 

 

 

+5,1

 

 

+1,8

 

 

+1,4

 

 

- 6,2

 

 

+1,4

 

* non dans les dix premiers

 

Demande totale en électricité monde : en 2010 : 19738 TWh et en 2011 : 20407 TWh, soit une augmentation de 1,0 %. entre 2010 et 2011.

Pour la production d’électricité, c’est le charbon qui voit sa part augmenter le plus significativement. En volume, la production d’électricité à base de charbon augmente de + 5,1 % entre 2010 et 2011 et représente de loin la première source mondiale d’électricité en représentant 45 % de la demande en électricité. Les trois autres sources de production d’électricité sont dans l’ordre, le gaz, l’hydraulique et le nucléaire.

A l’échelle mondiale, la production d’électricité par le pétrole est marginale (4,8%) , ainsi que celle par l’éolien et le photovoltaïque (total inférieur à 4,5%). La différence entre la somme de la production en électricité et la demande en électricité correspond aux pertes (par effet Joule) dans les réseaux. Cette perte est de l’ordre de grandeur de 10%.

 

Avec 16,9 tonnes de CO2 par habitant, les Etats-Unis se distinguent négativement comme étant le plus gros pollueur des grands pays développés. Avec 11 tonnes de CO2 par habitant, la Russie a également des marges évidentes en matière d’efficacité énergétique.

Avec 9 tonnes de CO2 par habitant, l’Allemagne demeure le plus gros pollueur d’Europe, avec une très forte dépendance à l’importation (charbon et gaz).

Le niveau d’émission en CO2 de la Chine est déjà à un niveau très élevé au regard du niveau de développement dans l’ensemble du pays. Le niveau de pollution en Chine va l'obliger à engager une modification profonde de son parc de production d'électricité mais le gaz et le nucléaire sont encore loin de pouvoir répondre à la demande en électricité en Chine qui a nécessité entre 2010 et 2011 une augmentation de 500 TWh, soit plus que la production nucléaire annuelle française.

Le Japon souffre doublement de sa dépendance énergétique et de l’arrêt provisoire du nucléaire.

Avec  son parc hydraulique et nucléaire, sûr et compétitif, la France bénéficie d’une forte indépendance énergétique pour la production d’électricité et d’une  très faible émission de CO2 pour un pays développé (5 tonnes de CO2 /h). Pour mémoire, la France est également exportatrice d’électricité, avec une balance commerciale positive annuelle de 2 Milliards d’euros.

L’Inde demeure quant à elle encore à l’aube de son développement.

 

Conclusion

 

La lutte contre l'effet de serre, et donc contre les émissions de CO2 et l'aspiration légitime au développement des pays les moins avancés,  nécessitent: 

           - un ciblage prioritaire, tous pays confondus, sur les politiques d'efficacité énergétique

           - la substitution progressive du charbon par le gaz, puis par le nucléaire sûr pour les pays les plus évolués, pour la production d'électricité en base ou semi base, avec en parallèle une montée progressive des énergies renouvelables intermittentes qui doivent encore trouver leur compétitivité. Le mix équilibré et propre, sans CO2,  de demain est la convergence entre l'efficacité énergétique, des énergies renouvelables compétitives, et un nucléaire sûr et compétitif

             - pour les pays les moins avancés économiquement et technologiquement, un accès privilégié aux ressources fossiles qui resteront largement présentes encore dans les décennies à venir pour pouvoir les aider à faire décoller leur développement, avant d'aller vers le mix équilibré et propre, des pays les plus avancés. 

 

Source Agence Internationale de l’Energie, chiffres 2011 publiés fin 2013

http://www.iea.org/publications/freepublications/publication/name,31287,en.html

 

 

Mare en Puisaye, novembre 2013

Mare en Puisaye, novembre 2013

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents