Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Pera octets et TeraWh, au service de l'homme

Publié par Bernard Maillard sur 19 Avril 2014, 09:57am

Catégories : #politique

En matière d'information, 90 % des données numériques aujourd'hui accessibles n'ont été créées que depuis deux ans. Nous assistons à un développement exponentiel de l'univers numérique qui continue à modifier profondément notre environnement. Le "big Data" (données de masse) entre désormais dans notre quotidien.

Avec 10 milliards d'habitants très prochainement sur la planète, ce sera autant de connexions pour chaque habitant multipliées par le nombre de ses besoins et de ses contributions. Le nombre d'objets connectés va donc s'élever à plusieurs dizaines voire des centaines de milliards dans le monde dès 2020, contre une petite dizaine de milliards actuellement. Nous entrons dès aujourd'hui dans le monde du Pera-octets (10 puissance 15 octets - millions de milliards d'octets) qu'il faudra savoir gérer à l'échelle des Etats et des grandes entreprises et institutions.

http://www.strategie.gouv.fr/blog/2013/11/communique-analyse-des-big-data-quels-usages-quels-defis/

Dans l'énergie, comme dans l'industrie et les services en général, de nouvelles profondes mutations se profilent dans cet univers numérique. Les compteurs interactifs et intelligents (compteurs Linky en France) s'installent dans les réseaux électriques et dans tous les lieux de consommation. De nouvelles mobilités électriques avec des véhicules hybrides et électriques permettent une circulation mieux fluidisée. Une utilisation et un stationnement optimisés se répandent dans les cités à l'image de l'Auto Lib sur le Grand Paris. Des productions locales et des logistiques diversifiées se développent pour les points de livraison, de stockage, de comptage et de facturation de l'énergie. Conjuguées à des productions centralisées ultra propres et des infra-sctructures inter territoriales renforcées, elles permettent une solidarité nouvelle entre territoires.

Les systèmes d'énergie, de transport et les systèmes d'information qui s'interconnectent, c'est l'énergie nucléaire de l'atome (un quart de la production directe d'électricité en Europe, mais c'est aussi celle du soleil à la source du photovoltaïque et de l'éolien), de l'électron (porteur d'information ou d'énergie), et celle de l'intelligence ( qui permet de dialoguer, de s'enrichir mutuellement, de s'ouvrir aux autres, de mieux se comprendre, de respecter les autres) qui utilement se conjuguent et se complètent.

L'espace interconnecté des acteurs de l'électricité au service des hommes et des territoires s'élargit lui même peu à peu. La zone d'interconnexion électrique en Europe a des échanges dans le sud, avec les pays du Maghreb via le détroit de Gibraltar, et à l'Est avec la Russie, l'Ukraine et la Turquie. Elle a représenté une consommation de 3336 TWh en 2012, TWh, Tera Wh ou milliards de kWh (10 puissance 12 Wh). Soit une consommation moyenne de 6235 kWh par habitant, ou 6,2 MWh par habitant (source ENTSOE). Cet espace est appelé à s'étendre, notamment sur tout le pourtour méditerranéen, dans l'interconnexion Russie Europe, et Europe Afrique, pour peu que les enjeux géopolitiques le permettent.

De multiples nouvelles alliances sont donc encore clairement à venir entre les courants dits faibles et les courants dits forts, entre les flux de matières, d'énergie, de personnes et d'information, entre les espaces de vie et de développement. Autant de nouveaux espaces à découvrir, de nouvelles rencontres à vivre, de nouveaux dialogues à enrichir, dans la paix qu'il nous faudra bâtir et entretenir avec tous ceux de bonne volonté. Dans une gouvernance tournée d'abord au service de l'homme, qui saura surmonter les divisions et écarter l'horreur de la guerre et de la violence entre les peuples. Les lois du marché libre devront savoir se conjuguer avec une régulation éclairée porteuse du long terme et de l'intérêt général des nations et des peuples. En France, en Europe, et à travers le monde.

Gardons toujours en mémoire que science sans conscience n'est que ruine de l'âme, et que l'homme est d'abord au service des autres hommes et du bien commun. C'est la meilleure façon de préserver et de développer sa liberté et son être, dans ce monde foisonnant d'informations et d'énergie, comme l'est la vie par elle même.

champs fleuris en Puisaye, avril 2014

champs fleuris en Puisaye, avril 2014

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents