Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Transition énergétique au service de qui? A quel coût?

Publié par Bernard Maillard sur 11 Octobre 2014, 07:24am

Catégories : #énergie

Promotion des économies d'énergie, notamment dans le transport et le bâtiment, développement de la compétitivité des énergies renouvelables pour les affranchir des subventions et soutien d'un nucléaire sûr, propre et compétitif, telles devraient être les trois composantes majeures de notre transition énergétique.

Avec des objectifs clairs et précis, pour diminuer l'impact sur notre environnement, permettre un développement sobre et efficace au bénéfice du plus grand nombre, dans le respect des générations futures.

A l'inverse, le projet de loi en cours en France sur la transition énergétique met en avant la limitation de la place du nucléaire dans la production d'électricité. Au service de qui, de quoi, de quels intérêts??? Et à quel coût, environnemental, social et économique ???

L'industrie nucléaire c'est d'abord de la matière grise et du travail au service de la collectivité, mettant à disposition du plus grand nombre une énergie sûre, abordable, propre, et utile.

Le nucléaire sûr et compétitif, avec aujourd'hui moins de la moitié de la production électrique installée, permet que l'électricité française soit l'une des moins chères d'Europe.cf source Eurostat http://appsso.eurostat.ec.europa.eu/nui/show.do?dataset=nrg_pc_204&lang=fr.

Il contribue positivement à plus de 2 Milliard d'euros à la balance commerciale, rien que dans les exportations d'électricité vers les autres pays d'Europe.

Il est présent dans 15 pays en Europehttp://malicorne.over-blog.com/2013/12/l-enjeu-nucléaire-en-france-et-en-europe.html. et constitue une source de savoir faire remarqué pour nos PME PMI et nos grandes industries à l'échelle mondiale. Le premier "Bourget" international du nucléaire en octobre 2014 permettra de mieux valoriser cette reconnaissance internationale.https://www.world-nuclear-exhibition.com/site/FR,C4532,I4532.htm Il permettra également de contribuer à faire diffuser les meilleurs pratiques pratiques internationales en matière de sûreté nucléaire, notamment pour les pays "primo accédants" qui souhaitent bénéficier du nucléaire et qui se comptent par plusieurs dizaines à travers le monde.

Avec la Loi du 28 juin 2006, http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000240700, la France a également mis en place un dispositif permettant le traitement ultime des déchets nucléaires en toute sûreté et transparence, par la voie démocratique, en disposant d'une surveillance scientifique, et d'une concertation ouverte et publique à chaque étape du dispositif. Celui ci permet à la France de se libérer progressivement dans le domaine nucléaire de toute servitude , tant financière que technique, vis à vis des générations futures, en mettant au coeur de la vigilance, la santé des intervenants et celle de la population.

​Cela n'est aucunement le cas des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon, lignite) , émettrices de gaz à effet de serre dans l'atmosphère qui provoquent de graves et irréversibles mutations dans notre environnement. Ces énergies fossiles constituent par ailleurs la source majeure de déficit de notre balance commerciale ( pour un montant de 60 Milliards d'euro) et une source de forte dépendance géopolitique vis à vis de pays instables politiquement et démocratiquement.

Les investisseurs massifs (plusieurs centaines de milliards d'euro en Europe) dans des énergies subventionnées intermittentes (solaire, éolien) contribuent quant à eux à aggraver la dette publique, le pouvoir d'achat et le risque de crise majeure.

Les charges de service public d'électricité permettant de financer les subventions des énergies intermittentes s'élèvent déjà en France à 8,4 Milliards d'euro en 2014 dont déjà la moitié pour le solaire et l'éolien. http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montanthttp://

Le niveau de subvention dans l'éolien et le solaire dépasse même dans certains pays d'Europe (en Allemagne notamment) le prix de marché de l'électricité et appelle au financement de nouvelles infrastructures adaptées dans le système énergétique européen ( construction de grandes lignes de transport d'électricité, mise à disposition de réserves de puissance garanties...).

Des mécanismes absurdes conduisent à des prix négatifs de l'électricité illustrant un double gaspillage ( incitation à consommer de l'énergie par des prix négatifs et investissements massifs, subventionnés, dans les énergies intermittentes non adaptés aux besoins et au système électrique européen).

Dans un contexte de dette publique très élevée, l'absence des financements nécessaires complémentaires aux énergies intermittentes , qui nécessiteraient également des dizaines voire des centaines de milliards d'euro, va augmenter le risque de black out, de perte de réseau électrique sur l'ensemble de l'Europe, notamment lors de situations de productions éoliennes et photovoltaïques non adaptées à la demande ou à la configuration du réseau d'électricité.http://malicorne.over-blog.com/2014/05/elements-pour-la-transition-energetique.html

Ce risque se révélera par l'augmentation de l'occurrence des situations de prix négatifs de l'électricité et/ou de perturbations significatives sur la fréquence électrique du réseau interconnecté dans l'ensemble de l'Europe.

La Défense, Ile de france, septembre 2014

La Défense, Ile de france, septembre 2014

Commenter cet article

Bernard Maillard 27/11/2014 08:31

les besoins de financement nécessaire dans le reseau de transport d'électricité en Europe est chiffré à 150 milliards d'euros d'ici 2030 pour accompagner la transition énergétique aujourd'hui engagée.

source page 12 du rapport prévisionnel ENTSOE pour les dix prochaines années

https://www.entsoe.eu/major-projects/ten-year-network-development-plan/tyndp-2014/Pages/default.aspx

Bernard Maillard 27/11/2014 08:26

- 2000 Euro le MWh hier 26 novembre 2014 à 5h du matin, dans le créneau 5h-5h15, sur le marché spot allemand de l'électricité

bug informatique, ... spéculation ,.... ou situation d'urgence sur le réseau électrique allemand induite par une congestion ponctuelle du réseau ou autre défaut ????

http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/chart/intraday-chart/2014-11-27/DE

http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/intraday-table/2014-11-26/DE

Bernard Maillard 27/10/2014 11:56

Moins 194 euro le Mwh à 4h du matin hier 26 octobre 2014 sur le marche allemand de l électricité . Le double gaspillage continue allègrement avec des prix négatifs de l'électricité qui incitent à consommer inutilement et de larges subventions eux énergies intermittentes sui ne sont pas adaptées à la demande,,,,

Bernard Maillard 17/10/2014 18:04

Avec 49 % de la puissance installée, le nucléaire a fait 81,4 % de la production en septembre 2014
Avec 6,7 % de la puissance installée , l'éolien a fait 1,6 % de la production.
Avec 3,9 % de la puissance installée, le photovoltaïque a fait 1,3 % de la production

source RTE

http://www.rte-france.com/lienrapide/media_apercus

Pour mémoire, les charges de service public d'électricité permettant de financer les subventions des énergies intermittentes s'élèvent en France à 8,4 Milliards d'euro en 2014 dont déjà la moitié pour le solaire et l'éolien. http://www.cre.fr/operateurs/service-public-de-l-electricite-cspe/montant

La transition énergétique telle que proposée par le Gouvernement en France va coûter cher pour l'environnement en émissions de CO2 et en coût, s'il faut remplacer une partie du nucléaire par des émissions fossiles et partiellement par des énergies intermittentes...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents