Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


l'heure est grave: démocratie en danger

Publié par Bernard Maillard sur 4 Juillet 2015, 12:32pm

Catégories : #politique

Cotentin, mai 2015
Cotentin, mai 2015

Il n'y a qu'une seule légitimité en démocratie, c'est celle du peuple souverain.

Invoquer au sujet du référendum grec du 5 juillet 2015, le conflit de légitimité démocratique entre celle de l'Europe et de la Grèce est absurde.

Ou plutôt, relève d'une intention particulièrement dangereuse de vouloir nier la démocratie fondatrice et originelle sur laquelle doit se bâtir l'action politique.

Et pourquoi donc employer ce terme de guerre? En quoi le retour salutaire à l'expression du peuple grec serait-il un acte de guerre ? L'heure est grave.

commentaire mis ce jour 4 juillet 2015 à la suite de l'article du journal le Monde:

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2015/07/04/la-crise-grecque-un-guerre-entre-deux-legitimites-democratiques_4670428_3232.html

Quand un journal comme Le Monde offre une telle tribune à de tels propos, je considère que notre démocratie, celle de la Grèce, comme celle de la France et de tous les pays européens, est aujourd'hui en danger.

Je salue plus que jamais les Grecs, et quelle que soit l'issue du vote de demain 5 juillet 2015, la Grèce disposera toujours d'une place de référence au sein de l'Europe.

L'Europe sera démocratique ou ne sera pas. Et ce n'est pas en niant l'existence de la Grèce, comme celle de la France, de l'Allemagne et de tous les autres pays, que l'Europe se construira dans la paix, la liberté, la coopération et la solidarité.

Commenter cet article

Bernard Maillard 19/07/2015 13:28

Commentaire précédent remis une deuxième fois sur le site du Monde une heure après. Il y aurait il de la censure???

Bernard Maillard 19/07/2015 12:40

C'est une fuite délibérée en avant. François Hollande et le pouvoir en place cherche un échappatoire à la triste réalité du chômage qui s'est envolé en France et au recul de la capacité d'action publique avec la non maîtrise de la dette publique. Et il est soutenu par les pouvoirs qui veulent s'opposer à la démocratie et à la France qui dispose d'une longue histoire bâtie démocratiquement sur l'intérêt général et la solidarité nationale. C'est trahir la démocratie. C'est trahir la France.

Commentaire mis le 19 juillet 2015 sur le site du journla Le Monde à la suite de l’article

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2015/07/19/hollande-plaide-pour-un-gouvernement-de-la-zone-euro_4689349_3214.html

Bernard Maillard 13/07/2015 13:12

Persevare diabolicum. Troisième plan d’aide à la Grèce avec les mêmes contreparties : Renforcement de l’endettement public grec qui affaiblit encore plus l’Etat grec, "programme de restructuration" ou privatisations forcées, soit dépeçage en clair de la Grèce, récession encore plus sévère, dispositions encore plus dures que celles rejetées par referendum. Tous les ingrédients sont réunis pour faire rejeter encore plus l’Europe telle qu’elle est aujourd’hui, inhumaine et antidémocratique.

Commentaire mis sur le site du journal Le Monde le 13 juillet 2015 à la suite des articles

http://abonnes.lemonde.fr/economie/reactions/2015/07/13/l-objectif-de-50-milliards-d-euros-de-privatisations-a-nouveau-impose-aux-grecs_4681207_3234.html

http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2015/07/13/crise-grecque-un-accord-unanime-trouve_4681077_3234.html

http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2015/07/13/athenes-aura-du-mal-a-tenir-ses-prochaines-echeances-financieres_4681149_3234.html

Bernard Maillard 13/07/2015 09:41

Ces palabres n’ont que trop duré. Il serait aberrant de renforcer la dette de la Grèce, de la mettre sous tutelle, voire de la dépecer. A l’inverse, il lui faut suspendre provisoirement le remboursement des dettes, le temps de redresser le pays, mettre en place une nouvelle drachme fondée sur l’étalon or pour redonner confiance, nationaliser les banques et les services publics, remettre en place un Etat efficace, porteur de l’intérêt général, et soutenir les PME pour développer l’emploi.

Commentaire remis sur le site du journal Le monde le 13 juillet 2015


Le Monde.fr - Crise grecque : la France, l’Allemagne et la Grèce font une proposition d’accord
http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/07/12/sommet-sur-la-grece-blocage-sur-les-exigences-de-l-eurogroupe_4680694_3234.html

Bernard Maillard 12/07/2015 23:34

Ces palabres n’ont que trop duré. Il serait aberrant de renforcer la dette de la Grèce, de la mettre sous tutelle, voire de la dépecer. A l’inverse, il lui faut suspendre provisoirement le remboursement des dettes, le temps de redresser le pays, mettre en place une nouvelle drachme fondée sur l’étalon or pour redonner confiance, nationaliser les banques et les services publics, remettre en place un Etat efficace, porteur de l’intérêt général, et soutenir les PME pour développer l’emploi.


Commentaire mis sur le site du journal Le Monde le 12 juillet 2015

http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2015/07/12/sommet-sur-la-grece-blocage-sur-les-exigences-de-l-eurogroupe_4680694_3234.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents