Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Brexit: Echec et Mat pour l'Europe ? ...

Publié par Bernard Maillard sur 26 Juin 2016, 08:30am

Catégories : #politique

Le Brexit qui est le résultat du référendum au Royaume Uni du 23 juin 2016 en faveur de la sortie de l’Union Européenne, constitue un échec majeur pour le projet politique européen.

Il rappelle que tout projet politique ne peut avoir de sens durable que par le peuple et avec le peuple. Le lien démocratique du projet politique avec le peuple est le meilleur rempart contre toute dérive bureaucratique et/ou totalitaire.

Vox populi, vox dei.

 

Il est à noter que le Royaume Uni est lui-même plongé dans un niveau de dette publique excessive qui annihile toute capacité d’action publique, porteuse de l’intérêt général. Ce surendettement public caractérise  également d’autres pays européens, dont la France, mais épargne l’Allemagne.

En revanche,  le Royaume Uni demeure relativement préservé du désastre social et économique que connait par exemple la France par un chômage de masse persistant.

http://www.malicorne.over-blog.com/2016/01/dette-publique-et-chomage-france-et-europe.html

Ainsi, ce rejet du projet politique européen trouve ses causes autant dans la défaillance de la gouvernance démocratique que sur la pertinence elle-même du projet qui a conduit à l’absence de solidarité et de valeur ajoutée créée pour chacun des pays européens.

 

J’estime enfin que l’échec du projet politique européen trouve également sa source sur des prises de positions favorisant abusivement l’alignement atlantique (renforcement de l’intégration militaire dans l’OTAN et choix de l’escalade de la guerre, négociation dans le plus grand secret d’un accord de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis d’Amérique).

De trop nombreuses situations de guerre sont aujourd´hui encore présentes et qui impliquent directement les pays européens sans aucune vision commune explicite et partagée des buts poursuivis :

                - Ukraine

                - Syrie et autres pays du Moyen Orient

                - Mali et autres pays d'Afrique

Ces foyers de guerre conjuguent une lutte non concertée contre la barbarie et le terrorisme, et des rivalités d'un autre siècle entre grandes puissances qui voudraient renforcer leur zone d’influence  voire dominer abusivement le monde.

http://www.malicorne.over-blog.com/2016/06/tentation-de-guerre-cri-pour-la-paix.html
 

 

 

 

 

Cité de la Mer, Cherbourg, Normandie, juin 2016

Cité de la Mer, Cherbourg, Normandie, juin 2016

Aucune cité ou nation ne peut ignorer qu'elle est en interaction avec le reste du monde.

D’ où vient l’Europe ?


La folie et la barbarie du nazisme qui a nécessité au siècle dernier de faire conjointement appel aux Américains et aux Russes pour l'éradiquer.

Des guerres fratricides durant des siècles.

Un creuset de civilisation sur l'ensemble du pourtour méditerranéen dans le temps antique.

Des langues indo européennes rappelant le lien originel de développement venant de l'Asie.


Les trois plus grandes puissances d´Europe ont trois statuts différents :

L'Allemagne dispose de la couverture militaire américaine et son armée, non nucléaire, est limitée.

Le Royaume Uni dispose d'une force de dissuasion nucléaire mais dépendante technologiquement des États Unis. Il dispose d'un droit de veto au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

La France dispose d'une force nucléaire de dissuasion indépendante et d'un droit de veto au Conseil de Sécurité des Nations Unies. Dans la période de profondes instabilités qui s'ouvre, ce sont des atouts très importants à ne pas perdre, au service de la paix et de la liberté.

Golfe de Finlande, Mer Baltique, Russie, juin 2016

Golfe de Finlande, Mer Baltique, Russie, juin 2016

Le nouveau projet politique qui sera prochainement porté en France après les élections présidentielles et législatives de 2017 devra tenir compte de cette nouvelle donne que constitue désormais l’échec du projet politique européen.

Il devra permettre d'esquisser un nouveau projet de paix, de développement et de liberté pour l'Europe et pour l'ensemble du pourtour méditerranéen. Il devra pouvoir s'appuyer sur les éléments suivants :

  • La souveraineté démocratique en France, comme dans les autres pays, devra être restaurée avec le respect des libertés individuelles et le portage de l’intérêt général par un Etat efficace et reconnu.
  • L’éradication des dettes publiques permettra de reconsolider la primauté du politique sur le pouvoir économique et financier.
  • La libre entreprise et la libre association seront reconnues comme facteurs de création de valeur, tout comme les missions d’intérêt général portées par les administrations et les entreprises publiques.
  • La coopération entre Etats souverains favorisera en premier lieu l’éducation, la recherche, et le développement d’infrastructures mutuellement partagées.
  • L’exploitation raisonnée et responsables des terres, des océans et de l’espace permettra l’accès à chacun des besoins vitaux (eau, alimentation, santé).
  • La lutte sera concertée et efficace contre toute forme de corruption et de terrorisme.
  • L’alliance militaire pour la paix et la coopération sera privilégiée dans l’ensemble de l’espace euro-méditerranéen, aucune alliance extra territoriale n’étant constituée ou renouvelée sans l'assentiment explicite et régulièrement approuvé des peuples concernés.
  • La paix, la coopération et le développement raisonné, respectueux des générations futures seront promus au niveau mondial.
  • La diversité harmonieuse de pensée, d'être et de vivre constituera l'âme de l'identité culturelle du nouvel espace euro-méditerranéen.

http://www.malicorne.over-blog.com/2016/03/l-aube-d-un-nouvel-espace-euro-mediterraneen.html

Calanques de Cassis, Provence, Juin 2016

Calanques de Cassis, Provence, Juin 2016

Commenter cet article

Bernard MAILLARD 11/07/2016 08:43

Le plus grand secret, hors de tout mandat démocratique, qui entoure les négociations sur le projet de traite de libre échange transatlantique, les rend porteuses d'une régression de nos libertés en renforçant sans limite notre dépendance.

Ce secret est donc inacceptable.

Il est encore temps de suspendre cette négociation avant que la sanction démocratique soit très sévère pour les dirigeants actuels, en France comme dans toute l'Europe.

Commentaire mis le 11 juillet 2016 à la suite de l'article du journal du monde

Le Monde.fr - Traité transatlantique : les Européens espèrent encore avancer, malgré le Brexit
http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/07/11/traite-transatlantique-les-europeens-esperent-encore-avancer-malgre-le-brexit_4967374_3234.html

Bernard MAILLARD 08/07/2016 19:05

Si certains avaient encore des doutes sur le niveau de corruption et de compromission des pseudo élites qui ont abusivement pris le pouvoir !...,

Il est vraiment temps de faire de nouveau exercer pleinement la souveraineté démocratique avant de grandes catastrophes !

Commentaire publie le 8 juillet 2016 à la suite de l'article

Le Monde.fr - Goldman Sachs recrute l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso
http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/07/08/goldman-sachs-recrute-l-ancien-president-de-la-commission-europeenne-jose-manuel-barroso_4966542_3214.html

Bernard MAILLARD 01/07/2016 17:15

Le rejet démocratique du projet politique européen par nos amis Britanniques est un fait.

Le Royaume Uni fait partie géographiquement de l'Europe.

La cible visée et le mode de gouvernance du projet politique européen sont à revisiter profondément pour permettre le retour à terme du Royaume Uni .

Commentaire mis le premier juillet 2016 à la suite de l'article

Le Monde.fr - Hollande avertit le Royaume-Uni que « le plus tôt sera le mieux » pour quitter l’UE
http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/07/01/hollande-avertit-le-royaume-uni-que-le-plus-tot-sera-le-mieux-pour-quitter-l-ue_4962156_4872498.html

Bernard MAILLARD 01/07/2016 08:41

Le rejet démocratique du projet politique européen par nos amis Britanniques est un fait.

Le Royaume Uni fait partie géographiquement de l'Europe.

La cible visée et le mode de gouvernance du projet politique européen sont à revisiter profondément pour permettre le retour à terme du Royaume Uni .

Commentaire le premier juillet 2016 à la suite de l'article


Le Monde.fr - Cohn-Bendit : « Les grandes réalisations de l’Europe ont été oubliées »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/06/30/cohn-bendit-les-grandes-realisations-de-l-europe-ont-ete-oubliees_4961397_3232.html

Bernard MAILLARD 01/07/2016 07:41

Le rejet démocratique du projet politique européen par nos amis Britanniques est un fait.

Le Royaume Uni fait partie géographiquement de l'Europe.

La cible visée et le mode de gouvernance du projet politique européen sont à revisiter profondément pour permettre le retour à terme du Royaume Uni .

Commentaire le premier juillet 2016 à la suite de l'article

Le Monde.fr - Brexit : la semaine qui a bouleversé l’Europe
http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/30/brexit-retour-sur-les-moments-forts-d-une-semaine-qui-a-bouleverse-l-europe_4961460_4872498.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents