Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Energie négative : sens direct ou indirect ???

Publié par Bernard Maillard sur 21 Octobre 2016, 19:58pm

Catégories : #sciences

J'ai émis dans ce blog l'hypothèse d'un écoulement privilégié selon le sens direct ou indirect de matière d'énergie négative centripète le long de l'axe de rotation de tout système en rotation.

http://www.malicorne.over-blog.com/2015/05/matiere-noire-de-l-univers-nouvelle-piste-a-creuser.html

Dans cette hypothèse, nous devrions constater une asymétrie de part et d'autre  du plan de la galaxie dans le  trou noir  situé au centre de notre galaxie ainsi que sur ses effets induits. 

Cette asymétrie pourrait être elle même la source de la force propulsive de la galaxie dans l'espace. Elle permettrait ainsi  la constitution d'un système dual tel  que proposé dans l'article précité. 

De tels systèmes duaux peuvent être observés, l'un d'entre eux ayant été détecté dans la Constellation du Chien. 

http://www.malicorne.over-blog.com/2016/05/observation-d-un-systeme-dual-direct-dans-la-constellation-du-grand-chien.html

L'observation d'autres systèmes duaux permettra de confirmer ou infirmer cette hypothèse d'une matière d'énergie négative centripète à écoulement privilégié direct ou indirect. 

Il est possible aussi qu'il existe deux types d'énergie négative, l'une centripète à écoulement direct et l'autre à écoulement indirect selon l'axe de rotation. 

Et certaines galaxies de part leur constitution intime peuvent avoir un trou noir central à écoulement privilégié direct et l'autre à écoulement privilégié indirect. 

Et nous aurions des interactions différentes entre les galaxies en fonction de leurs affinités, plutôt directe ou plutôt indirecte. 

L'observation des trous noirs et des systèmes duaux est plus que jamais importante pour nous aider à progresser dans la révélation de cette matière noire, et dans sa compréhension. 

La nature est si diverse ! Elle n'a pas fini de nous réserver des surprises !  

 

consulter les autres articles de la rubrique science du blog de Malicorne

http://malicorne.over-blog.com/tag/sciences/


 

Représentation d'un trou noir par l'observatoire Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA) Tokyo   http://www.almaobservatory.org/en/press-room/press-releases/1046-dense-molecular-gas-disks-drive-the-growth-of-supermassive-black-holes

Représentation d'un trou noir par l'observatoire Atacama Large Millimeter/submillimeter Array (ALMA) Tokyo http://www.almaobservatory.org/en/press-room/press-releases/1046-dense-molecular-gas-disks-drive-the-growth-of-supermassive-black-holes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Maillard 19/04/2017 07:50

C est vrai, j'avoue mon ignorance. mais dans le même temps je ne m'interdis pas de me questionner. La considération que l'univers ait pu commencer juste trois fois le temps qui nous sépare du début de la Terre me paraît totalement farfelu. À ce stade ce n'est effectivement qu'une intuition, mais je redoute que nous n'osions considérer cette hypothèse d'un temps de l'univers beaucoup plus grand comme dans le passé nous refusions de quitter l'idée que la Terre puisse être autre que le centre du monde et que tout tourne autour d'elle.

Le décalage des raies peut s'expliquer autrement que l'effet Doppler d'éloignement. On peut considèrer h la constante de Planck comme une densité énergétique spatiale qui ne serait pas si constante que cela dans le temps.

J'émets aussi, avec le caractère absolu de la rotation, l'hypothèse d'une énergie négative centripète qui permettrait de disposer d'une énergie totale quasi nulle de l'univers et permettrait d'envisager une éternité dans l'existence de l'univers, ou au moins beaucoup plus grand que celui aujourd'hui considéré. L'infini est bien une réalité comme dans les chiffres après la virgule du nombre PI ou le nombre des nombres premiers.

L'observation de systèmes duaux en rotation que je décris , en sens direct ou indirect , pourrait être de nature à conforter ou infirmer une telle hypothèse.

Il nous reste enfin à reconsidérer la nature même des interactions d'énergie, négative comme positive au plus profond de la matière et de l'espace.

En valeur absolue, mon intuition , mais je le reconnais là aussi ce n'est qu'une intuition, les interactions locales en énergie sont en volume et en valeur absolue beaucoup plus intense que notre première approximation. Le vide est tout sauf le vide et il est comblé d'énergies positives comme négatives, en très forte interaction, elles mêmes entraînées par des systèmes en interaction à différentes échelles, composants élémentaires, atomes , systèmes planétaires , galaxies ,,,, à l'image de ce que nous trouvons dans l'univers.

En conclusion, continuons nos observations et gardons l'esprit curieux et critique.

Bernard Maillard 02/02/2017 07:41

Le déplacement de notre galaxie doit pouvoir être situé dans une trajectoire plus large pour en apprécier sa dynamique et sa cause.

http://www.cea.fr/Pages/actualites/sciences-de-la-matiere/Poussee-vide-galaxie-voie-lactee-surfe-millions-kmh.aspx

La rotation permet de différencier la matière centrifuge de la matière centripète.

Dans les déplacements observés dans l'univers, la détection de systèmes duaux, deux mouvements circulaires parallèles en rotation inverse, directs ou indirects, permettrait de conforter l'hypothèse de l'existence d'une matière noire aujourd´hui invisible mais centripète.

Notre galaxie circulaire associée à la proche galaxie Andromede elle même circulaire constituent-t-elles un système dual en interaction directe ou indirecte ?

Dans les amas de galaxies, détectons nous une occurrence plus élevée de systèmes duaux directs ou indirects ???

http://malicorne.over-blog.com/tag/sciences/

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents