Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Repères énergétiques, décembre 2016

Publié par Bernard Maillard sur 4 Janvier 2017, 21:06pm

Catégories : #énergie

électricité en kWH par habitant et par an, et émissions de CO2 en tonnes par habitant et par an

électricité en kWH par habitant et par an, et émissions de CO2 en tonnes par habitant et par an

 

La consommation mondiale en énergie a doublé en seulement 40 ans, quand la population mondiale est passée de 4 à 7 milliards d’habitant.

Actuellement, l'augmentation annuelle de la demande en énergie est de 1% quand celle de l’électricité est de 2%.

L’Allemagne (7035 kWh par habitant et par an) consomme plus d’électricité par habitant que la France (6955 kWh par habitant et par an).

La dispersion de la demande en électricité est très forte, dans un rapport qui va au-delà de 1 à 100 : Nigeria 144 kWh/habitant et par an, Canada 15 544 kWh par habitant et par an, pays qui n’est pas le plus énergivore.

 

Pour limiter l’effet de serre planétaire, la cible maximale d’émission annuelle de CO2 par habitant est de 4 tonnes de CO2/habitant et par an.

Les Etats Unis d’Amérique, qui brûlent 760 millions de tonnes de charbon par an, sont à plus de 16,2 tonnes de CO2/habitant et par an.

L’Allemagne, qui brûle 240 millions de tonnes de charbon par an, est à 9 tonnes de CO2 par habitant et par an.

La Chine, qui brûle 3,7 milliards de tonnes de charbon par an, est à 6,7 tonnes de CO2 par habitant et par an.

Et la France, grâce au nucléaire et à l’hydraulique, est seulement à 4,2 tonnes de CO2 par habitant et par an.

 

Les deux tiers de l’électricité produite dans le monde est faite à partir d’énergies fossiles.

L’hydraulique assure 16 %, le nucléaire 10%, et les énergies intermittentes, éolienne et solaire, à peine 6% de la production mondiale d'électricité malgré les très fortes subventions dont les énergies renouvelables bénéficient dans les pays développés.

Le mix énergétique de demain est une efficacité énergétique dans la demande, des énergies renouvelables qui doivent encore trouver leur compétitivité pour se passer de subvention, et une énergie nucléaire qui maintient la priorité une à la sûreté nucléaire, et qui renforce sa compétitivité pour faire reculer la dépendance aux énergies fossiles.

Pour les pays les moins développés, dans l’attente d’une énergie décarbonée suffisamment compétitive et accessible pour eux, les énergies fossiles disponibles doivent les aider transitoirement à franchir de nouvelles étapes de développement.

 

Les chiffres sont relatifs à l’année 2014. Source Agence Internationale de l’Energie,

Key World Energy statistics 2016

http://www.iea.org/publications/

 

Détail de l'analyse dans le Carnet de l'énergie du Blog de Malicorne

http://www.carnet-de-lenergie.over-blog.com/2016/12/reperes-et-enjeux-energetiques-decembre-2016.html

Commenter cet article

energie 16/05/2017 17:39

parfait .

Bernard MAILLARD 01/04/2017 09:48

http://malicorne.over-blog.com/2017/01/reperes-energetiques-decembre-2016.html

Bernard Maillard 21/03/2017 14:24

RTE publie ce jour son aperçu mensuel sur l'énergie pour le mois de février 2017 :

http://www.rte-france.com/lienrapide/media_apercu

A noter :

- Bilan France pour le mois de février 2017 :

Le nucléaire, avec 48,2 % de la production installée en France, réalise 70,1 % de la production française d'électricité en énergie.

L’éolien, avec 9,1 % de la puissance installée, réalise 5,2 % de la production en énergie.

Le solaire, avec 5,2 % de la puissance installée, réalise 0,9 % de la production en énergie.

- Le solde mensuel des échanges français est repassé exportateur en février 2017, avec un volume en énergie de 3,4 TWh, solde exportateur vers la Suisse, l'Italie, l'Espagne et le Royaume Uni, et Importateur de la zone Centrale européenne (CWE)

- Pic de production éolienne allemande en puissance de 37,6 GW le 23 février 2017, avec des prix négatifs de l’électricité sur le marché spot allemand pour écouler l’électricité excédentaire subventionnée.

Bernard Maillard 25/01/2017 11:51

Sur le papier tout est possible.

Et il y a les faits

L’Allemagne, qui brûle plus de 200 millions de tonnes de charbon par an et plus de 70 millions de m 3 de gaz par an, émet 9 tonnes de CO2 par habitant et par an.

Et la France, grâce à l'hydraulique et au nucléaire, émet seulement 4,2 tonnes de CO2 par habitant et par an.

Chiffres 2014/2015 publiés par AIE en décembre 2016

Commentaire republie le 25 janvier 2017 à la suite de l'article

Le Monde - La France pourrait produire 100 % d’énergie renouvelable en 2050
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/01/25/le-scenario-d-une-france-100-renouvelable_5068583_3244.html

Bernard Maillard 25/01/2017 07:56

Sur le papier tout est possible.

Et il y a les faits

L’Allemagne, qui brûle plus de 200 millions de tonnes de charbon par an et plus de 70 millions de m 3 de gaz par an, émet 9 tonnes de CO2 par habitant et par an.

Et la France, grâce à l'hydraulique et au nucléaire, émet seulement 4,2 tonnes de CO2 par habitant et par an.


Commentaire publie le 25 janvier 2017 à la suite de l'article

Le Monde - La France pourrait produire 100 % d’énergie renouvelable en 2050
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/01/25/le-scenario-d-une-france-100-renouvelable_5068583_3244.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents