Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Cahuzac: l'enregistrement authentifié? Que la vérité jaillisse.

Publié par Bernard Maillard sur 15 Mars 2013, 21:44pm

Catégories : #politique

Information en soirée du 15 mars 2013 sur les sites du  Monde, du Figaro, et de Mediapart que l'enquête préliminaire en cours confirmerait que l'enregistement de la personne déclarant détenir un compte en Suisse serait bien celle de Monsieur Jérôme Cahuzac. 

 http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/03/15/affaire-cahuzac-l-enquete-preliminaire-aurait-valide-l-enregistrement-de-mediapart_1849348_3224.html

 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/03/15/97001-20130315FILWWW00625-cahuzac-l-enregistrement-authentifie.php

http://www.mediapart.fr/journal/france/110313/cahuzac-l-enquete-preliminaire-valide-l-enregistrement 

Quant à Libe, il réserve dans un premier temps l'information à ses abonnés:

http://www.liberation.fr/societe/2013/03/15/en-bref_888977

puis le lendemain 16 mars, livre une information plus complète sans mentionner de conditionnel

http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/16/compte-en-suisse-mediapart-assure-que-l-enquete-valide-la-voix-de-cahuzac_889009

Si Monsieur Jérôme Cahuzac, Ministre du Budget de la France, a effectivement eu un compte en Suisse, puis a publiquement menti en étant protégé par le Pouvoir en place,  et si ce fait est confirmé par la justice, alors l'appel généralisé pour un retour immédiat aux urnes sera lancé. 

En tout cas, l'attente pour faire jaillir la vérité n'a que trop duré. 

Et que s'expriment au plus tôt, Messieurs Jérôme Cahuzac, Pierre Moscovici, Jean Marc Ayrault et François Hollande. 

 

Vu l'interpellation médiatique, et compte tenu de la charge de travail au Ministère du Budget, le Ministre ne peut pas en même temps, répondre aux interpellations, et faire correctement son travail. Il doit donc dès maintenant, sur sa propre initiative, démissionner.

 

Quant aux autres conséquences, sur la nécessaire question de confiance au Gouvernement, sur le moment du retour aux urnes, il appartient au Premier Ministre, et au Président de la république, et également au Parlement, de prendre de nouvelles initiatives dans les meilleurs délais.

 

L'affaire est grave car elle est de nature à remettre profondément en cause la confiance dans la démocratie, alors que le chômage et la pauvreté en France continuent de s'étendre. 

 

Et qu'on ne vienne pas détourner l'atttention avec le Mali, la Syrie, ou autres sujets, car si la France veut agir avec efficacité sur la scéne internationale, en faveur de la paix et de la liberté, et elle doit le faire, elle ne peut le faire légitimement que si la démocratie est d'abord respectée en elle même.

 

article mis à jour le 16 mars à 9h40

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents