Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Dette publique en Europe: Zone de très Grand Danger

Publié par Bernard Maillard sur 27 Octobre 2012, 20:30pm

Catégories : #politique

Pors-Carn-fevrier-2012.jpg

 

                       Plage de Pors Carn, Penmarc'h février 2012

 

L'aggravation significative de l'endettement public en Europe à des niveaux excessifs, avec conjointement une régression des politiques publiques, illustrent la crise durable dans laquelle nous sommes plongés en France comme en Europe. La gravité de la situation appelle à un sursaut républicain, aujourd'hui absent. 

 

Les statistiques de la zone euro pour le deuxième trimestre 2012 viennent d'être publiées par Eurostat, l'office en charge des statistiques de la Communauté Européenne.

 

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/portal/page/portal/eurostat/home/

 

La dette publique de la zone Euro s'accroît très dangereusement. Elle est aujourdh'ui de 8518 milliards d'euros.  Elle était de 8127 milliards il y a un an. Soit un accroissement de 391 milliards en seulement un an. Cet accrroissement annuel de la dette de la zone Euro est largement supérieur au budget seul d'un pays comme la France!

 

Elle représente aujourd'hui 25 777 Euros par habitant pour chacun des 333 millions habitants de la zone Euro. Ainsi chaque enfant de la zone Euro qui naît aujourd'hui part déjà dans la vie avec cette dette.

 

Ce qui est terrible et dramatique, c'est que ce niveau de dette publique , alros que nous n'avons jamais produit autant de richesses en Europe, ne permet même pas d'assurer l'éducation garantissant l'absence de chomage, la recherche permettant à nos industries de demeurer dans la course au niveau mondial, la santé nous permettant de vivre sereinement et paisiblement avec une belle qualité de vie, tout au long de notre vie et jusqu'à nos derniers jours, la justice et les forces publiques permettant de garantir la protection de nos populations et de nos territoires contre les agressions de toute nature.

 

L'endettement excessif public qui se conjugue à une telle régression des politiques publiques conduit ainsi à un véritable détournement de fonds, entretenu par la crise qui perdure au détriment de l'intérêt général, au détriment du citoyen, au détriment de l'avenir de l'Europe. Par courruption,  incompétence ou simple démission du citoyen? 

 

A noter qu'en dehors de la zone euro, la dette publique par habitant est nettement moindre mais demeure encore très forte. La dette totale est en effet de 2323 milliards d'Euros pour 171 millions d'habitants, ce qui fait une moyenne  déjà inacceptable de 13 585 Euros par habitant.

 

L'ensemble de la dette publique des 27 pays européens s'élèvent à 10 840 milliards d'Euros de dette, plus de dix mille milliards d'Euros,!!!!!!, soit une moyenne de 21 508 Euros par habitant pour les 504 millions d'européens.

 

 

Les pays les moins vertueux:

 

En montant de dette publique:

 

        L'Allemagne, avec 2169 milliards d'euros

 

        L'Italie avec 1982 millliards d'euros

 

        La France avec 1833 milliards d'euros

 

        Le Royaume Uni avec 1318 milliards de Livres, soit 1635 milliards d'euros

 

 En montant d'euros par habitant:

 

         L'Irlande, avec 39069 Euros par habitant, tiens je croyais qu'ils étaient presque sortis d'affaire???

 

         La Belgique, avec 34811 Euros par habitant, qui s'est payée le luxe de se passer d'un véritable gouvernement pendant une trop longue période

 

         L'Italie, encore elle, avec 32496 euros par habitant, mais l'économie souterraine n'y joue t elle pas un rôle interdit?

 

         la France avec 28193 euros par habitant, nettement supérieure à la valeur moyenne de la zone euro (25777)

 

         la Grèce, avec 27346 euros par habitant, juste entre la France et l'Allemagne

 

         l'Allemagne, avec 26456 euros par habitant, finalement pas si vertueuse qu'on veut bien le dire

 

         le Royaume Uni, avec 25947 euros par habitant, pratiquement juste égal à la valeur moyenne de la zonne euro, est ce vraiment un hasard?????

 

Les grands pays sont les moins vertueux, et pour la France, la situation se dégrade nettement, la dette passant de 1696 milliards de dette il y a un an à 1832 milliards de dette, soit un accroissement de la dette publique de 137 milliards de d'euros en seulement un an!  Le budget de l'Education en France, c'est 62 Milliards d'euros, celui de la défense c'est 40 milliards d'euros, et celui de la recherche c'est 25 milliards d'euros. C'est comme si nous efffacions d'un trait en un an, notre éducation, notre recherche et notre défense. On voudrait tuer la France qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

 

Et, au risque de me répéter, (cf d'autres articles sur ce blog), s'engager dans la voie d'euros bonds, d'une dette mutualisée entre pays européens, ne ferait que déresponsabiliser chacun un peu plus, ne ferait que conduire encore plus rapidement l'ensemble vers la chute et le chaos, aux issues incertaines et potentiellement dramatiques.

 

Il appartient d'abord aux grands pays, et à la France en premier lieu, de retrouver dans les meilleurs délais les voies d'une sagesse financière et monétaire. Cela passe par

 

         - la suspension de tout engagement européen conduisant à une perte de notre souveraineté et de nos marges de manoeuvre. L'Europe à laquelle j'aspire ne peut se construire que sur des Etats forts et non sur des addictions publiques à la dette qui ouvrent la porte à toutes les corruptions et aux extrêmismes. 

 

        - la suspension/moratoire du remboursement de toute dette étrangère, le temps de retouver une situation assainie, au besoin par la force,  la nationalisation si besoin de tout établissement bancaire exerçant sur le territoire français, et la suspension de tout lien avec les paradis fiscaux et les réseaux maffieux. (certains émettent l'hypothèse que le lien de la finance mondiale avec la finance maffieuse aurait permis d'échapper de peu à la catastrophe durant la crise des liquidités de2008/ 2009 , cf par exemple article de Roberto Saviano dans The New York Times en date du 25 août 2012- il est également totalement sidérant de découvrir des élu(e)s - dernière en date au sein même du Conseil de Paris - ayant des liens très étroits en affaire avec des paradis fiscaux eux mêmes impliqués dans de larges opérations de blanchiment d'argent)

 

        - la mise en place d'un étalon or pour l'Euro, pour suspendre toute spéculation sur la monnaie et permettre d'orienter efficacement la finance vers l'économie. Si nos partenaires refusent l'étalon or, alors quittons l'Euro et revenons au Franc or.

 

      -  la mise en place de politiques publiques équilibrées et de confiance, tournées vers le citoyen en premier lieu, les entreprises créatrices de valeur ajoutée, et le long terme, et non vers les magouilles et le copinage. Aucun budget public, qu'il soit local ou national, ne doit être en déficit. Le budget de l'Etat doit être positif, et doit aider, par l'investissement public et non par la subvention,  les collectivités locales à obtenir elles mêmes un budget positif.

 

La gravité et la profondeur de la crise requièrent un sursaut républicain dépassant les querelles partisanes, les egos politiciens et les danses de Cour. Je ne vois rien d'un tel sursaut aujourd'hui. 

 

Serons nous assez courageux pour nous écarter du mur, du tsunami qui arrive droit sur nous?

 

 

Kerity-fevrier-2012.jpg

 

                             Port de Kérity, Penmarc'h février 2012

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents