Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Dix priorités pour sortir la France du bazar ambiant

Publié par Bernard Maillard sur 2 Mars 2013, 21:08pm

Catégories : #politique

P2240059

Le Menhir, Penmarc'h février 2013

De la logique dominants/dominés au sursaut républicain et à la confiance partagée

Le bazar ambiant se caractérise en France par le chômage qui s'emballe, la dette publique qui nous plombe de plus en plus, des aventures guerrières qui s'éternisent, malgré nos soldats qui luttent, parfois au prix de leur vie, avec bravoure, et des dérives sociétales liberticides.

Si nous voulons éviter la révolte dans la rue et préserver notre démocratie, un appel citoyen aux urnes devra être lancé le plus tôt possible pour permettre un sursaut républicain et ouvrir au redressement de la France. Il nous faudra alors agir rapidement avec des priorités claires. 

Cinq luttes prioritaires pour 2013 pour le sursaut républicain ont été établies ici dans ce blog le 30 décembre 2012. Elles demeurent pleinement d'actualité. 

 

1/ lutte pour refuser toute nouvelle perte de souveraineté de la France: je signalais en décembre dernier le risque de fragilisation induite par l'addiction à la dette publique et de fuite en avant guerrières. La dette publique continue à croître dangereusement. Si la lutte contre le terrorisme est parfaitement légiitime, l'absence de clarté sur le projet politique préalable pour la reconstitution du Mali, d'une coopération Africaine dans la lutte pour la liberté, et d'un soutien international partagé transforment l'action isolée de la France au Mali initiée en janvier comme une aventure guerrière dangereuse pour la paix et la liberté de la France elle même, comme pour le peuple malien lui même. 

 

2/ lutte pour soutenir les entreprises et refuser le fatalisme du chomage: nous constatons que le chomage s'étend en atteignant des valeurs pratiquement jamais connues en France, les usines ferment, les talents fuient la France, les innovations ne sont plus portées par la France, la misère et la pauvreté s'étendent en France alors que la France dans son ensemble n'a jamais été aussi riche. 

 

3/ lute en faveur de la diffusion des savoirs et des connaissances: le débat s'envenime sur les durées des vacances et non sur le contenu du projet éducatif. Le cannabis envahit les cours des écoles. Le débat scientifique est fermé et les jeunes ne sont plus attirés par le savoir et la découverte scientifque. Les vocations pour devenir instituteur ou professeur sont éteintes. Je suis sidéré par le nombre de professeurs multiples que je rencontre qui partent écoeurés à la retraite,  ou par le nombre de chercheurs écartés brutalement,  "black listés" , pour avoir voulu entretenir et développer l'esprit critique pourtant indispensable à toute recherche scientifique digne de ce nom, et plus largement à la vie de notre espace républicain et démocratique. 

 

4/ lutte contre la corruption: elle marque terriblement le pas sur le plan collectif. Les paradis fiscaux ne se sont jamais aussi bien portés. L'addiction soutenue à la dette publique et les frasques banalisées de très hauts dirigeants entretiennent durablement comme un parfum de doute sur une corruption généralisée dans les allées du pouvoir. Comment un dirigeant comme DSK a-t-il pu entretenir des relations aussi nauséabondes avec les milieux de la pègre alors qu'il était au premières responsabilités au niveau international dans la finance et l'économie mondiale et qu'il osait prétendre pouvoir accéder aux plus hautes responsabilités publiques en France? Pourquoi les médias continuent-ils à nous bassiner avec les frasques de cet homme en passant totalement sous silence sa propre responsabilité dans les troubles financiers et économiques actuels du monde? 

 

5/ la lutte pour le respect de la vie: elle est mise à l'épreuve des tentatives de faire admettre le droit à l'enfant avant le droit de l'enfant, d'ouvrir à la marchandisation du corps de la femme via la Gestation Pour Autrui, avec des ballons d'essai pour développer l'euthanasie et l'eugénisme demain. 

 

Ces cinq luttes demeurent donc bien pleinement d'actualité. Mais une lutte , si elle permet de résister à une situation redoutée, doit également prendre tout son sens dans l'action qu'elle permet d'entreprendre pour construire et laisser derrière soi un monde désiré, juste et non subi. 

 

Aussi, en refusant le fatalisme du la guerre, du chômage et de la pauvreté, pour rebâtir une société de confiance, je fais dix propositions d'actions prioritaires. Celles ci s'inscrivent dans une perspective progressiste républicaine de paix, de liberté, et de fraternité, prenant en compte l'intérêt général et le bien commun, et l'égalité des droits de chacun. 

 

Elles ne sont pas des voeux pieux mais des priorités choisies pour préciser mes choix citoyens, proposer un guide pour l'action publique, pour faciliter la prise de décision et pour préciser les reconcements nécessaires en conséquence. 

 

Ces dix priorités que je propose sont les suivantes: 

 

1/ favoriser l'éducation et la recherche fondamentale: Le budget public sur l'éducation et la recherche fondamentale sera sanctuarisé pour préserver la capacité du pays à préparer le renouvellement des générations, et à investir pour l'avenir, dans un contexte de rigueur renforcée sur le plan budgétaire.

La préparation aux concours universitaires et à ceux des petites et grandes écoles sera encouragée pour faciliter l'accés aux savoirs et aux connaissances et diversifier ainsi les talents et l'accés aux postes de responsabiilté dans la société. 

L'accès à l'emploi, l'ascenseur social et la diversité des parcours professionnels seront sécurisés par le développement des compétences et de filières professionnalisantes en alternance avec la fonction publique et les entreprises. 

L'objectif visé est qu'aucun jeune ne soit sans emploi dans le trimestre qui suit sa sortie du système éducatif, que l'initiative et l'employabilité de chacun à tout âge soient préservées dans une démarche volontaire personnelle dans l'accès à l'emploi et à la formation, et à terme que les postes de responsabilités dans la plus haute fonction publique comme dans les entreprises soient le plus divers possibie en origine. 

 

2/ reconstituer en un an l'équilibre budgétaire, tant au niveau national, qu'au niveau régional et local.

Ceci passe par un moratoire provisoire sur quelques années sur la dette internationale, et la reconstitution d'une assiette fiscale favorisant l'emploi sur le territoire  national, la création de richesses nationales et la solidarité, et non la poursuite d'une prédation fiscale aveugle et destructice d'emplois, associée à une évasion fiscale cachée mais active. 

Si l'atteinte de l'équilibre des budgets publics nécessite une adaptation vigoureuse des politiques publiques, et une diminution dans certains domaines des effectifs de la fonction publique, il n'est pas question de diminuer les salaires de la fonction publique indispensable à la vie du pays. 

Toute passerelle avec un paradis fiscal sera supprimée, pour tous les acteurs, privés comme publics, intervenant sur le territoire national, continental ou Outre Mer. 

L'indépendance et la solidité monétaire reposera sur l'étalon or pour notre monnaie ( l'euro, ou à défaut,  avec le retour au franc)

L'objectif visé est que tout budget public, local ou national soit équilibré, sous douze mois, que la France réduise sa dette en cinq ans après avoir levé le moratoire, et que le niveau d'endettement public, calé sur les besoins pour les investissements d'avenir de long terme, soit limité durablement à 10 % du Produit Intérieur Brut

 

3/ favoriser la liberté d'entreprendre et la création d'entreprises, en favorisant l'emploi en France, le développement du tissu industriel en France, la création et la reprise des entreprises, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, des grandes entreprises.

L'entreprise est le lieu majeur de création de valeur ajoutée pour le pays. Toute entreprise de services ou de production, c'est d'abord une communauté d'hommes et de femmes qui créent ensemble de la richesses pour le service d'autres. L'entreprise constitue un maillon essentiel de la vie économique, au même titre que la fonction publique l'est pour l'intérêt général du pays.

La qualité du dialogue social entre partenaires sociaux,  d'abord au sein des entreprises comme au sein des branches professionnelles,  doit être encouragée et valorisée pour faciliter l'implication conjointe des partenaires sociaux dans l'élaboration des conditions de réussite et le développement des entreprises. 

Les atouts multiples de la France doivent être activement valorisés et promus, mer, agriculture, industrie mécanique, nucléaire, aérospatiale, cosmétique, travaux publics, arts,  ...

En contrepartie, aucune entreprise ne peut échapper à l'impot et chacune doit contribuer à la solidarité nationale pour la sécurité sociale et le maintien  de la retraite à répartition entre actifs et retraités. 

L'objectif visé est que chaque salaré ait à tout moment le choix de pouvoir travailler en France dans des entreprises différentes, que chacun qui a un projet de création d'entreprises ou d'oeuvre d'intérêt partagé, repectant les lois de la république, puisse le faire dans sa vie professionnelle, et que le risque de régression du niveau de vie soit écarté le plus largement possible. 

 

4/ redonner corps à une politique d'aménagement et d'équipement du territoire. La solidarité entre territoires suppose en premier lieu de permettre à chaque territoire de retouver son indentité et sa spécicifité, dans le respect d'une république une et indivisible.

A l'inverse d'une illusion d'un espace reconquis de liberté dans des régions autonomes au sein d'une Europe élargie et liberticide, il s'agit de redonner pleinement vie aux territoires , qu'ils soient ruraux ou citadins, montagnards ou maritimes, insulaires ou de de banlieu, au sein d'une France réconciliée avec ses propres teritoires. 

Ma mère parlait breton avant de parler français et mon père avait une partie de ses origines dans le pays de la Langue d'Oc, dans l'Aveyron, dans la Catalogne et aussi dans le Jura. 

C'est cette mixité qui se retrouve dans la population française, qui a fait la France. C'est cette diversité qui fait la force et qui donne l'énergie du renouveau. 

C'est dans la redynamisation,  dans la diversité de ses territoires, comme dans l'interritorialité que la France doit repuiser ses forces. Pas en les sacrifiant, les laisser s'échapper aux proies diverses, ou les laisser tout simplement mourir. 

Car un territoire qui se meure un jour, c'est le cancer qui s'installe, et qui gagnera progressivement tous les autres territoires, y compris la cité la plus développée de la république. 

Pour cette redynamisation, il faut permettre aux acteurs du territoire de reprendre leur destin en main, leur redonner confiance, les encourager et libérer les initiatives, favoriser l'alliance entre les acteurs sociaux, économiques et politiques de terrain, dans le cadre fixé par la loi. 

Il convient également que l'interterritorialité soit mise au service des solidarités territoriales et non au service d'une prédation dominante. 

Le rôle de la nation doit être d'aider les territoires, de leur permettre de dégager des actions de développement sur le long terme, de faciliter l'interterritorialité  par le développement des infrastructures de réseeaux, de transport, d'éducation, de santé, d'énergie, ...

objectif visé : permettre le développement durable de tout territoire au sein de la République, en France continentale comme Outre Mer, dans le respect de la loi et des générations futures

 

5/ mettre la prévention et l'homme au coeur de nos politiques de santé publique.

Les politiques de sécurité alimentaire, d'environnement, de bien être, de qualité de vie au travail comme dans la cité, d'épanouissement du corps et de l'esprit sont indissossiables de toutes politiques de soin ou de sécurité. 

La fonction publique, les entreprises, les associations, seront elles mêmes porteuses des actions de qualité de vie , de respect de l'environnement et de prévention, en visant le zéro accident et le bien être social. Cette responsabilité sociale et environnementale de tout corps de la société devra intégrer la prise en compte des besoins et des droits des générations futures. 

Le tropisme de la France aux somnifères, aux drogues de toutes natures, sera attaqué à la source par une reconquête progressive de la confiance en soi et dans l'avenir commun, dans l'écoute et l'aide effective aux situations de grande détresse ou de souffrance, et dans le respect de la vie. 

L'inflation démesurée des soins sera conjurée par un rééquilibre des actions en faveur de la prévention, et par une amélioration qualitative des actions concertées de soin et de développement personnel. 

Les conditions d'exercice des personnels affectés spécifiquement aux soins feront l'objet d'une attention particulière pour leur permettre de continuer à exercer pleinement et sereinement leur missions auprès des malades. 

L'accès à la prévention, aux soins, comme au développement personnel sera conjointement développé sur l'ensemble du territoire national, en préservant le principe de la sécurité sociale et de la solidarité nationale.  

Objectif visé: préserver la santé et la qualité de vie actuelle et future de chaque citoyen en France, en en optimisant le coût économique

 

6/ assurer la sécurité intérieure et redonner vie à l'Etat de Droit. 

Les moyens déployés doivent permettre la libre ciculation des personnes et des biens en toute sécurité, à toute heure du jour et de la nuit, sur l'ensemble du territoire national, et dans le respect des lois de la république et des droits individuels de chacun. Ils doivent assurer la présence permanente de l'Etat de Droit en tout lieu public, et sur les réseaux sociaux ( internet). 

objectif visé: permettre le respect des lois de la République en tous lieux du territoire de la république. Eradiquer toute présence et activité sur le territoire national d'organisations criminelles. 

 

7/ mieux rendre la justice, en disposant d'un droit écrit, clair, lisible, connu de tous, et partagé, unique sur l'ensemble du territoire de la République, Continentale comme Outre Mer.

La justice doit être réactive , dans le respect des lois républicaines. 

Elle repose sur le respect des libertés individuelles et collectives, des droits de l'homme, de la souveraineté de la France, de l'indépendance des pouvoirs, d'un jalonnement clair des instructions, et des peines adaptées aux délits. La privation de liberté de circuler et l'enfermement en prison doivent être limitées aux seuls cas les plus graves et mettant en péril l'ordre et la liberté publiques.

La prévention et la réinsertion dans la société doivent être les compléments indissociables de toute action de sanction ou de répression. 

objectif visé: assurer le traitement réactif de toute action de justice, éviter les récidives et marginaliser les atteintes aux droits et aux libertés. 

 

8/ préserver la défense et la mémoire nationale. Rétablir le service national avec mise en place de périodes volontaires de réserves, et ce afin d'éviter de nous lancer dans des aventures guerrières exposant inutilement nos soldats et marins, et de sensibiliser chaque citoyen à la cause de la défense nationale. 

Recentrer la mission de la défense nationale à la protection de la population nationale  et du territoire national. Pour la marine, maintenir une présence océanique sur l'ensemble des océans pour assurer la sécurité de l'espace maritime français à travers le monde. Entretenir une présence aérienne et spatiale autonome dans toutes les composantes de notre force. Disposer en permanence d'une force de dissuasion pour protéger les intérêts vitaux de la France.

Disposer d'une loi de programmation militaire de long terme en assurant une veille sur les équilibres géopolitiques de long terme, prenant en compte les accès aux ressources et les zones de conflit avérées ou en émergence. 

Réaliser des exerces périodiques avec les forces des pays alliés mais se retirer de toute force militaire intégrée échappant au contrôle démocratique de la France. 

Objectif visé: maintenir un espace de paix et de liberté pour la France et le monde. 

 

9/ rétablir la pleine souveraineté de la France et développer des accords de paix et de coopération, au niveau européen, méditerranéen, transatlantique, dans le Pacifique, et dans les organisations mondiales où la France doit asummer pleinement son rôle en tant que démocratie porteuse des droits de l'homme et des libertés individuelles, publiques et économiques. 

Cela passe par une fermeté sur le respect de nos intérêts vitaux conjuguée au maintien d'un dialogue ouvert dans nos relations avec nos partenaires européens, comme avec nos partenaires mondiaux. Ce dialogue doit se développer dans le respect de la différence, comme dans le respect des alliances pour la paix et la liberté, la préservation de la planète et de l'environnement, et pour la prospérité économique. 

Toute dépendance induite,  notamment sur le plan monétaire, économique, financier, par une perte de souveraineté de la France, devra être renégociée, pour retrouver notre pleine souveraineté. 

Il ne s'agit pas de renier le projet européen, ou de nier l'importance des alliances pour faire avancer le progrès. Il s'agit de les remetttre dans le bon ordre, avec d'abord une nation française solide à partir déjà de ses propres équilibres. 

L'objectif visé est de disposer pour la France d'un espace de paix, de liberté et de prospérité économique, préservant les intérêts des générations futures, et compatible avec le développement de l'ensemble des autres peuples sur terre. 

 

10/ dynamiser l'exercice de notre démocratie: limiter le cumul des mandats et le renouvellement des mandats nationaux, favoriser par la préparation partagée aux  concours publics le renouvellement des candidatures aux responsabiltés publiques,  soutenir et encourager la participation citoyenne dans le débat public. Mettre en place des observatoires publics sur la mise en oeuvre des politiques publiques et l'équilibre des pouvoirs et contre pouvoirs,  impliquant conjointement les fonctions représentatives et les parties prenantes concernées, à l'échelle des territoires, comme à l'échelle de la nation toute entière. 

L'objectif visé est que chaque citoyen dans sa vie ait pu exercer à un moment ou un autre de sa vie un mandat électif, dans une collectivité locale ou nationale,  ou dans une oeuvre d'intérêt général

 

Le redressement de la France nécessitera un gouvernement resserré d'union nationale dépassant les querelles partisanes, les logiques d'égos et les danses de Cour. 

C'est une prise de conscience et une révolution portée par le peuple dans l'exercice de sa vie démocratique auxquelles j'aspire, non d'une révolte de rue, ouvrant la voie à tous les fanatismes et fous de pouvoir. 

Ces propositions ne peuvent être considérées que comme des premières ébauches.  Elles pourront être amendées dans le temps, cette initiative étant appelée à rejoindre toute autre initiative individuelle ou collective qui refuse le fatalisme et qui s'inscrit dans la perspective d'un véritable et durable sursaut républicain pour la France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents