Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Du concept du concept de l'art conceptuel, ou des reflets à l'infini

Publié par Bernard Maillard sur 21 Mars 2012, 22:10pm

Catégories : #Expressions libres

dessins-muraux-sol-lewitt.jpg 

Retour des dessin muraux de Sol Lewitt au Centre Pompidou de Metz.

 

Shigeru-Ban-Metz-mars-2012.JPG                                                                    Shigeru Ban Metz mars 2012

 

 

Que l'idée puisse précéder l'action, serait-ce le propre de l'homme?

 

 

Buren-Metz-mars-2012.JPG

                                                     Daniel Buren Metz mars 2012

 

 

Que l'idée puisse s'exprimer par quelques agencements subtils en une infinité de variations dans l'exécution, n'est-ce pas aussi le talent d'un Jean Sebastien Bach, d'un Georges Brassens ou d'un Claude Debussy? 

 

Que vouloir trop encadrer ou figer l'oeuvre par de seules règles explicites, ne serait-ce pas faire fi de la spontanéité, de l'intuition, de l'implicite, de la capacité créatrice présente en chacun de nous? 

 

Que la liberté de l''art demeure un reflet de la liberté de chacun. 

 

Toi l'ami(e), l'inconnu(e), l'aimé(e), l'acteur, l'actrice, que tes oeuvres sont belles!

 

Qu'elles demeurent portées par l'amour et le désir de paix.

 

 

Tarn-aout-2011.JPG                                                 Promenades dans le Tarn août 2011

 

Reflets de l'âme

 

Cloef-Atrium-Allemagne-mars-2012.JPG                                                Cloef Atrium Allemagne mars 2012

 

Reflets de tes doutes

 

Luxembourg-mars-2012.JPG                                                Luxembourg mars 2012

 

Reflets de ton regard

 

Saint-Amand-en-Puisaye-mars-2012.JPG

                                                Saint Amand en Puisaye mars 2012

 

 

 

 

Reflets de ta confiance

 

 

Jet la Couarde août 2009-copie-1

                                                           Ar Per Jet La Couarde août 2009

 

 

Reflets de ton coeur

 

Port-de-Kerity-fevrier-2012.JPG 

                                                Port de Kerity février 2012

 

 

 

 

Ligne 13 le 23 mars 2012

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pierre rochette 03/02/2013 20:52

cher malicorne:)))
vous lire sur l'art cocneptuel
fut un pur délice:)))

dans le cadre de mon vagabondage poétique
blogs-musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre pertinente mais aléatoire,

permettez-moi
de vous offrir
une de mes chansons
qui parle de la vie
d'un artiste-peintre
et du rapport entre
sa vie privé et son art

EN MARCHE VERS UNE VIE PRIVEE OEUVRE D'ART

Ce qui est beau dans la vie privée oeuvre d'art,
c'est d'en être le peintre,
dans un atelier où on doit à la fois
peindre l'infinie joie d'une humanité
qui s'élève peu à peu en soi
et et donner une poignée de main à celui ou celle
qui reprend sa vie d'artiste du quotidien en main.

16 ANS D'AVENTURE

une ière neige sur le lac
un pic bois qui passe en ami
un chien qui marche sur la galerie
deux hommes qui parlent de la vie

une peinture sur le mur
l’homme se lève
me rappelle l’essentiel

sa peinture date de 16 ans
l’homme avait déja 38 ans
était amoureux fou d’une femme
qui tenait dépanneur, corps et âme

pendant que lui
d’un autobus
était chauffeur de vie

travaillait pour
Chevrette transport La Tuque
avait hâte a la fin de semaine
tiens ben ta tuque

rêvait du cap de la madeleine
mais le dépanneur ferme si tard
toute la semaine

en attendant
monte chez son frêre en haut
avec toiles et pinceaux

REFRAIN

sur sa toile
des arbres, des billots et de l’eau
qui dansent l’amour
comme la chute entraîne tout su l’tableau

quand on contrôle pu rien
c’est qu’y a des matins
où l’amour doux
c’est trop fou

quand on contrôle pu rien
c’est qu’y a des matins
où l’amour doux
c’est trop fou

COUPLET 2

y a pu de neige sur le lac
ou est le pic bois mon ami
le chien est en bas d’la galerie
l’homme est dehors avec un sac de voyage

sa vieille peinture
reste sur le mur
avec toute sa magie

un grand amour
c’est tellement fort
que leur ière fille s’appelle Pascale
une ado de 15 ans qui mord
la vie comme à son ier bal

pendant qu’sa soeur
Justine 9 ans
sourit aux étoiles

la femme se meurt d’un cancer
l’homme a finit par jeter sa dernière bière
il doit monter à Trois-Rivières
il sera bientôt père et mère

sa vieille peinture
su l’mur le rassure
sur 16 ans d’aventures

pierrot
vagabond céleste

www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com

sur google,
Simon Gauthier, video vagabond celeste

Pergame 11/04/2012 22:40

Quel poète ! Et en plus un X qui nous incite à l'intuition ! Je te soumets la parole d'un autre (X), Jean-Marie Dutilleul qui disait : "enfin, nous voyons des ingénieurs douter !"

Bernard Maillard 13/04/2012 00:20



le doute critique, c'est la force de la France et de l'Europe.


Il nous aide à penser le futur dans le présent sans faire fi du passé.


Il nous guide dans l'action.


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents