Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Euroxit - France et Europe - monde et paix

Publié par Bernard Maillard sur 22 Janvier 2017, 17:42pm

Catégories : #politique

dette publique et chomage, Europe, pays de plus de neuf millions d'habitants, source Eurostat janvier 2017

dette publique et chomage, Europe, pays de plus de neuf millions d'habitants, source Eurostat janvier 2017

Un faible endettement public et l'absence de chômage constituent deux marqueurs importants du développement économique et social.

Certes d'autres facteurs permettent d'apprécier la dynamique d'un pays, démographie, niveaux de santé, d'éducation et de recherches, création artistique, croissance durable, balance commerciale, émissions de CO2 et empreintes laissées aux générations futures, indépendance énergétique, capacité de défense, sécurité, libertés individuelles et collectives, ,,,

Mais la capacité d'action publique et le portage de l'intérêt général sur le court comme le long terme imposent un faible endettement public. Et un faible taux de chômage est un préalable pour permettre l'intégration sociale. Le non respect de ces deux objectifs, la liberté, la prise en compte de l'intérêt général comme la cohésion sociale et la paix sont de fait durablement fragilisés.

Avec la monnaie commune euro, nous avions l'espoir en Europe d'une convergence vers le haut du développement économique et social.

C'est malheureusement l'inverse qui s'est produit.

Tous les grands pays européens restés en dehors de la zone euro ont réussi à maintenir une faible dette publique, et un faible taux de chômage.

Dans la zone euro, seuls les Pays Bas et l'Allemagne réussissent à le faire. Pour tous les autres pays, c'est la grande débandade ! Cf le graphe ci-joint issu des données disponibles sur Eurostat en Janvier 2017 pour les pays disposant d'une population supérieure à neuf millions d'habitants.

Et cet écart se renforce d'années en années.

Qu'en conclure ?

L'Euroxit est déjà un fait établi.

Le projet politique européen est désormais dans l'impasse et obsolète, avec de très grands risques sur le plan politique, économique et social.

La perspective d'un espace de paix et de coopération non seulement en Europe mais également sur tout le pourtour méditerranéen doit évidemment demeurer en toile de fond pour guider l'action politique de long terme.

À court terme, la priorité pour la France est d'abord de reprendre en main son destin par les Français eux mêmes.

Ce redressement doit viser en priorité la baisse de la dette publique pour retrouver sa capacité d'action publique,  et la baisse significative du chômage, véritable cancer de la société.

L'art du politique est de transformer un objectif en une réalité pour l'intérêt général et celui des Français. L'échec actuel de la France appelle à un renouvellement profond des dirigeants lors des prochaines élections présidentielles et législatives de 2017.

Quant au projet politique européen, les déséquilibres présents et l'absence de gouvernance démocratique établie à l'échelle européenne conduisent à écarter fermement toute fuite en avant, aussi médiatique et séduisante soit-elle à priori.

Une accélération de la construction européenne sur les bases actuelles entraînerait un affaiblissement encore plus marqué de la France, avec une dégradation encore plus dangereuse de la situation politique, économique et sociale.

Le repli sur une seule vision défensive et nationale serait quant à elle tout autant mortifère. Nous ne pouvons ignorer, ni les interdépendances, ni la responsabilité qui est la notre de par notre histoire et la contribution qui doit être celle de la France dans la gouvernance mondiale.

Il appartient en effet à la France, et donc d'abord aux Français eux mêmes, d'assumer pleinement le rôle qui doit être celui de la cinquième puissance économique mondiale et de l'un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

C'est un objectif premier de paix, de coopération et de développement humain que la France doit s'honorer de porter en pleine liberté, au plus haut niveau, au niveau mondial.

La voie est très étroite. C'est seulement dans l'expression citoyenne, le débat démocratique et l'action politique éclairée en conséquence que ce futur se construira pas à pas, lentement mais sûrement. Avec enthousiasme et confiance dans la démocratie, la liberté et la paix, en France comme ailleurs.

dette publique et chomage decembre 2015

dette publique et chomage decembre 2015

Commenter cet article

Bernard Maillard 28/01/2017 19:43

une accélération de l'Europe sans prise en compte de l'impasse actuelle du projet politique européen entraînerait une dégradation encore plus dangereuse de la situation politique, économique et sociale.

Le repli sur une seule vision défensive serait quant à elle tout autant mortifère.

La voie est très étroite.

c'est seulement dans l'expression citoyenne, le débat démocratique et l'action politique éclairée en conséquence que notre futur se construira pas à pas, lentement mais sûrement.

Commentaire publie le 28 janvier 2017 à la suite de l'article

Le Monde - L’Europe menacée d’effondrement
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/01/28/la-nuit-europeenne_5070492_3232.html

DE BRUGIERE PHILIPPE 22/01/2017 22:39

L'argumentation est très claire mais le lien automatique entre la sortie de l'euro et le retour au désendettement et à la baisse du chômage n'est pas vrai, surtout avec le programme du FN qui ne prévoit surtout pas le désendettement.

Bernard Maillard 22/01/2017 22:55

Oui le désendettement se peut être automatique. Il faut une double volonté , celle de mieux maîtriser la dépense publique mais aussi de reconsidérer la dépense publique comme nécessaire et indispensable pour le portage de l'intérêt général

Guerard AS 22/01/2017 19:26

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents