Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


La démocratie est un long chemin

Publié par Bernard Maillard sur 24 Avril 2017, 06:19am

Catégories : #politique

L'expression et le choix du peuple doivent évidemment demeurer le socle premier de l'action publique.

La promotion des valeurs humaines et républicaines, la nécessaire réconciliation entre la liberté individuelle, y compris du plus petit d'entre nous, et les libertés publiques, porteuses de l'intérêt général, l'action commune en faveur de la paix et du développement humain, en France, en Europe, sur tout le pourtour méditerranéen et à travers le monde, peinent à trouver son chemin.

Cette expression publique, qui rassemble et non qui divise, tournée vers l'homme, vers l'ouverture, vers l'avenir, vers la paix et la liberté, confiante dans la civilisation et le progrès humain, est pourtant nécessaire pour retrouver confiance dans une société marquée aujourd'hui par une profonde colère.

Elle doit savoir être aussi un acte de résistance et de liberté contre toute forme de concentration excessive de pouvoir, contre tout totalitarisme et barbarie, contre tout alignement guerrier atlantiste ou autre, contre tout recul de civilisation, contre toute forme d'oppression qui conduit à la misère humaine, à la guerre, à la mort.

Non, notre choix démocratique ne se résume pas à la seule alternative entre la soumission à un petit prince d'un empire d'oligarques ou l'acceptation d'un repli sur une réaction violente et oppressive.

Aujourd'hui en France, pays de longue tradition humaine et républicaine, mais aussi pays d'innovation et de présence mondiale, éclairer le choix démocratique par un débat public, ouvert et contradictoire dans un esprit critique mais constructif est plus que jamais nécessaire !

Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris, avril 2017

Conservatoire National des Arts et Métiers, Paris, avril 2017

Commenter cet article

Bernard MAILLARD 30/04/2017 08:15

Macron quant à lui

En autorisant la Gpa, fut-elle délocalisée, est pour l'inacceptable mais juteuse marchandisation des corps.

En soutenant la politique guerrière atlantiste de Hollande, n'est que le serviteur arme de puissances féodales et totalitaires soutenant le chaos dans le seul objectif de bâtir des hégémonies.

En soutenant les traités Tafta et autres menés dans la clandestinité, renonce à la primauté du politique et de l'intérêt général .

Commentaire publie le 30 avril 2017 à la suite de l'article

Le Monde - Appel d’universitaires : éviter « qu’un score de l’extrême droite au-dessus de 30 % ne nuise à l’image de la France »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/29/appel-d-universitaires-eviter-qu-un-score-de-l-extreme-droite-au-dessus-de-30-ne-nuise-a-l-image-de-la-france_5120060_3232.html

Bernard MAILLARD 28/04/2017 07:51

La confiance ne viendra que dans des prises de position explicites sur le fond.

Comment réaffirmer et faire vivre la primauté de la démocratie et du politique devant le libre-échange , l'intérêt général devant l'hégémonie de la seule puissance d'argent ?

Comment réunir toutes les nations contre le terrorisme, ennemi public numéro 1 de tout peuple civilisé ?

Comment réaffirmer la laïcité républicaine, permettant le libre exercice de la liberté de penser et de croire de chacun ?

Commentaire publie le 28 avril 2017 à la suite de l'article

Le Monde - « J’ai besoin de vous » : Emmanuel Macron lance l’opération rassemblement
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/28/j-ai-besoin-de-vous-emmanuel-macron-lance-l-operation-rassemblement_5119044_4854003.html

Bernard MAILLARD 27/04/2017 07:27

La première option proposée est issue d'une idéologie qui trouve ses racines dans le racisme et le refus de la diversité.

La deuxième est celle de la marchandisation globalisée et banalisée, y compris celle du corps humain. Sa source est une idéologie de domination par les forces de l'argent et de l'arme mercenaire.

Les deux constituent une menace pour notre démocratie et notre république, pour nos libertés individuelles et collectives.

Le refus de ces deux options sera un acte de résistance.

Commentaire publie le 27 avril 2017 à la suite de l'article

Le Monde - « Honte » aux évêques qui n’appellent pas à voter contre Marine Le Pen
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/26/honte-aux-eveques-qui-n-appellent-pas-a-voter-contre-marine-le-pen_5118083_3232.html

Bernard.maillard 26/04/2017 10:48

Ces éléments sont-ils vérifiés par une tierce partie, non partie prenante dans la guerre en Syrie ?

Commentaire publie à la suite de l'article

Le Monde - Attaque en Syrie au gaz sarin : le rapport de la France qui accuse Damas
http://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/04/26/attaque-chimique-la-france-avance-ses-preuves-contre-damas_5117652_1618247.html

Bernard Maillard 26/04/2017 07:22

Qu'il se rebelle, qu'il sache dire non, qu'il refuse le diktat, c'est bien.

Mais que ce soit au service des Français, au service de la France d'abord.

Et la confiance ne s'envisagera que dans des prises de position explicites sur le fond du projet.

Pourquoi la primauté du libre échange devant le politique ? Pourquoi le choix de l'alignement guerrier atlantiste? Quid de la laïcité républicaine ?,,,,

Commentaire publie le 26 avril 2017 à la suite de l'article

Le Monde - Macron répond aux critiques et veut « convaincre »
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/25/emmanuel-macron-s-en-prend-au-diktat-de-la-bien-pensance_5117450_4854003.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents