Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


la langue française doit rester au coeur de notre enseignement supérieur

Publié par Bernard Maillard sur 3 Mai 2013, 09:50am

Catégories : #politique

Le projet de loi sur l'enseignement supérieur qui va être prochainement débattu au Parlement en France sur l'Enseignement superieur prévoit en son article 2 que les établissements de l'enseignement supérieur puissent délivrer l'intégralité de leur enseignement en une autre langue que le français.

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid70901/projet-de-loi-relatif-a-l-enseignement-superieur-et-a-la-recherche.html

Le prétexte et la prétention de vouloir développer l'attractivité de notre enseignement supérieur par un renoncement à la langue française constituent une erreur grave.

C'est en premier lieu par le contenu de l'enseignement que celui-ci doit être attractif.

C'est en effet par les méthodes d'apprentissage de la pensée, le développement du sens de l'esprit critique et du bien commun, l'ouverture sur la diversité du monde, la confrontation des idées et des connaissances, que l'enseignement supérieur peut se développer et rayonner, en étant utile à la société.

Et la langue française, par son histoire et sa présence dans le monde, constitue par elle même un catalyseur, un ferment d'innovation dans la pensée et dans l'action. Aussi, le coeur de notre enseignement universitaire doit demeurer dans la langue française, et la reconnaissance d'un diplôme universitaire en France doit demeurer être associée au strict respect de cette exigence d'un enseignement en langue française.

L'enseignement de telle ou telle langue, ancienne ou moderne, permettant d'ouvrir à la diversité du monde et de ses cultures, n'est en rien incompatible avec cette exigence. L'identification des passerelles entre langues, des racines croisées, des spécificités constitue autant de leviers pour favoriser la diffusion des savoirs et des connaissances.

Il revient à la France de défendre et de promouvoir la langue française, non de la brader.

pas sur la plage sur l'Ile de Ré, avril 2013

pas sur la plage sur l'Ile de Ré, avril 2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents