Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Un dimanche de juillet à Pékin

Publié par Bernard Maillard sur 27 Juillet 2013, 18:50pm

Catégories : #énergie

Un dimanche de juillet à Pékin

Il était dimanche, je découvrais la Chine pour la première fois. il faisait très chaud. Je ne voyais pas à cent mètres.

Les immeubles poussaient de partout. Je prenais contact avec la densité humaine comme jamais je ne l'avais rencontrée, mais aussi et surtout avec la pollution.

Un dimanche de juillet à Pékin

Découverte de la Place Tien'Anmen, mais on ne voit pas le bout de la place, ni le mausolée de Mao!

Un dimanche de juillet à Pékin

La cité Interdite se dégage

Un dimanche de juillet à Pékin

et nous ouvre la voie au parc de Sun Yet Sen

Un dimanche de juillet à Pékin

ah, s'il n'y avait pas cette terrible pollution

Un dimanche de juillet à Pékin

La chine brûle aujourd'hui plus de 3 milliards de tonnes de charbon par an, soit plus de la moitié du charbon brûlé dans le monde. Ses émissions de CO2 étaient déjà de 7 milliards de tonnes en 2010. Avec un cinquième de la population mondiale, la chine consomme déjà un cinquième de la demande en énergie, et un cinquième de la demande mondiale en électricité.

L'Empire du Milieu est exposé désormais à de très gros risques:

- sa demande en énergie et en électricité croissent trois fois plus vite que sa population

- ses émissions de CO2 , et toute la pollution qui va avec, dépassent désormais clairement la moyenne mondiale, avec une valeur de 5,43 tonnes de CO2 émise pour la Chine, pour une valeur mondiale de 4,44 tonnes par habitant

- la santé de sa population est exposée à des facteurs de risques majeurs, avec une atteinte directe des voies respiratoires de populations immenses

(chiffres 2010, données complètes dans article énergie tendances 2009/2010 de ce même blog, en date du 25 novembre 2012)

La situation énergétique en Chine a ainsi un coût direct, sanitaire, social et environnemental que personne ne prend aujourd'hui en compte véritablement, et auquel, par le volume de nos importations venant de Chine, nous avons, nous occidentaux, une part directe de responsabilité.

Là doit se situer la véritable transition énergétique que la France devrait porter et encourager: comment aider, soutenir, promouvoir la Chine vers une économie sobre en consommation en énergie, et à faible pollution, en diminuant la part des énergies fossiles, et en favorisant les énergies à bas carbone (énergies renouvelables et nucléaire sûr)?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents