Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Pour le débat sur la bioéthique

Publié par Bernard Maillard sur 21 Janvier 2018, 10:08am

Catégories : #politique, #Expressions libres, #Dignité humaine

Que voulons nous ?

La satisfaction première de soi, dans l’ordre établi, sans considération particulière de la nature humaine ?

Devrons nous nier que la diversité homme femme préside à la vie ?

La vie ne serait plus qu’une variable d’ajustement sans considération de la valeur de chacun ?

Et les situations de détresse et de souffrance appellant à des attentions spécifiques ?

Aurons nous encore la force de les invoquer quand le service de l’autre sera effacé devant le service premier de soi ?

 

Repères

 

L'effacement du droit de l'enfant au profit du droit à l'enfant résulte d'une évolution progressive de la société où ce qui compte en premier, ce n'est plus ce que j'apporte et la place que j'accorde à l'autre, mais ce que moi je réussis à obtenir de la société.

En laissant la société gérer les effets secondaires et de long terme qui ne me concernent plus !,,,,

Et tant pis pour les exclus de la société !

Est-ce tout cela le progrès ?

 
 
Ainsi, de deux choses l’une :

Soit la société place la satisfaction du désir individuel en premier et chacun se sert en fonction de ses ressources et du rapport de forces établi, en refusant toute considération spécifique sur la nature humaine.

Soit la société privilégie le service de l’autre en préservant une spécificité à la nature humaine. La marchandisation des corps humains et l’esclavage sont alors durablement bannis.

C’est un choix de société.

Je choisis clairement le second.

http://malicorne.over-blog.com/quelle-societe-voulons-nous

 

Le combat pour la défense et la promotion de la vie est un combat permanent. 

Au même titre que celui pour la liberté et la paix. 

C'est le même combat en fait, tourné vers les personnes, le progrès et la civilisation, qui place l'homme au cœur de la politique et non l'argent ou le pouvoir de domination. 

S'il nourrit insuffisamment la vie démocratique, c'est la pauvreté et le chômage de masse, le chaos, la violence et la guerre qui l'emportent avec les vies innocentes déchirées et perdues qui vont avec. 

C'est donc aussi un combat pour le droit et la justice.

 

 

 

 

 

Rennes, Bretagne, Noël 2017

Rennes, Bretagne, Noël 2017

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Banalisation de la vie, marchandisation du sperme, détournement de la solidarité nationale au profit de la satisfaction première du soi, je n’appelle pas cela le progrès fut-il qualifié d’avancée sociétale.<br /> <br /> La généralisation de la Pma et demain de la Gpa ouvrirait la porte aux dérives les plus dangereuses niant conjointement la vie et les droits fondamentaux (marchandisation des organes, eugénisme, esclavagisme ,,,,). <br /> <br /> Commentaire publié le 19 juillet 2018 a la suite de l’article <br /> <br /> Le Monde - La majorité se divise sur la PMA, le gouvernement temporise<br /> https://www.lemonde.fr/bioethique/article/2018/07/18/le-gouvernement-assure-que-le-projet-de-loi-pma-et-bioethique-sera-examine-au-parlement-debut-2019_5333256_5243590.html
Répondre
B
Banalisation de la vie, marchandisation des corps, détournement de la solidarité nationale au profit de la satisfaction première du soi , je n’appelle pas cela le progrès.<br /> <br /> Le désir d’enfant et de l’accueillir peut être comblé par tant de voies différentes sans que la sphère marchande ne vienne troubler le jeu en ouvrant la porte aux dérives les dangereuses ( marchandisation des organes , eugénisme , esclavagisme ,,,,). <br /> <br /> Commentaire publié le 7 juillet 2018 a la suite de l’article <br /> <br /> Le Monde - Selon le Conseil d’Etat, il n’y a pas d’obstacle juridique à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes<br /> https://www.lemonde.fr/bioethique/article/2018/07/06/selon-le-conseil-d-etat-il-n-y-a-d-obstacle-juridique-a-l-ouverture-de-la-pma_5326984_5243590.html
Répondre
A
Ps : j'écris moins bien que vous mais je manque d'excercice
Répondre
A
Bonjour Bernard ,<br /> <br /> Pour une fois je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre dernier article .<br /> <br /> Autant je suis farouchement opposée à la GPA qui utilise le corps d'autrui avec les risques psychologiques et physiques que l'on connaît.<br /> <br /> Mais pour moi assouplir le droit à la PMA est une évolution naturelle de notre société .<br /> <br /> Je pense notamment aux nombreuses femmes célibataires de ma génération. <br /> Elles ne le sont pas par choix mais plutôt parce que mathématiquement nous sommes plus nombreuses, certaines ont un travail prenant ou ont fait de longues études .<br /> Il n'est pas toujours facile de trouver un mari dans ces conditions . <br /> Pourquoi ces femmes en plus de ne pas avoir de conjoint devraient elles être également privées de la parenté ???<br /> Je suis d'accord que ce n'est ps un schéma parental classique . <br /> Mais finalement quand on voit le nombre de couples qui divorce (>1/2) cela ne me semble pas aberrant que des femmes élèvent seules leur enfant . <br /> Et je pense qu'il vaut mieux naître et avoir un seul parent qui nous aime que n'avoir jamais vu le jour
Répondre
B
Merci Anne Sophie pour votre contribution . Mais pourquoi donc tant de solitudes dans ce monde ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents