Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


retour de tensions sur le pétrole, février 2014

Publié par Bernard Maillard sur 16 Février 2014, 10:11am

Catégories : #énergie

L'inquiétude revient sur le pétrole au niveau mondial.

Inquiétude sur le niveau des stocks. Interrogation sur l'évolution de la consommation mondiale de pétrole qui est début 2014 de 92 millions de barils par jour. Comment l'offre va-t-elle répondre à la demande dans un contexte géopolitique qui demeure très instable?

http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2014/02/15/les-pays-consommateurs-de-petrole-ne-veulent-pas-que-l-opep-resserre-les-vannes_4367227_3234.html

http://www.iea.org/newsroomandevents/news/2014/february/ieareleasesoilmarketreportforfebruary.html

Les quatre premiers pays importateurs de pétrole étaient en 2011 les USA (500 millions de tonnes), la Chine (251 millions de tonnes), le Japon ( 177 Millions de tonnes ) et l'Inde (172 Millions de tonnes).

Ces quatre pays sont encore très loin d'avoir engagé une transition énergétique pour s'affranchir du pétrole, avec, pour l'Inde et la Chine, des parcs automobiles et des transports qui se développent de façon très soutenue. Avec une place dominante pour le pétrole, leurs consommations en pétrole va encore croître très significativement. Les tensions sur le pétrole ne peuvent qu'aller en augmentant sur le court et moyen terme, sauf crise financière majeure qui viendrait tout paralyser, mais là ce serait un autre problème, encore plus grave.

La facture annuelle du pétrole pour la France, c'est 51 Milliards d'euro, et 14 milliards d'euro pour le gaz (derniers chiffres à fin nov 2013 publiés par la conjoncture énergétique du ministère du développement durable).

Sans oublier par ailleurs le dangereux impact de ces combustibles sur l'effet de serre de la planète, ce n'est vraiment pas le moment d'aller bricoler dans la future loi dite de transition énergétique en prenant des orientations qui conduiraient à augmenter encore la dépendance de la France aux combustibles fossiles.

plage au bord de l'Océan Atlantique, Ile de Ré, février 2014

plage au bord de l'Océan Atlantique, Ile de Ré, février 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Maillard 12/07/2014 17:53

Voir extraits ci dessous du communiqué de l'AIE le 11 juillet 2014:

La crise au moyen Orient, qui ne fait que s'aggraver, ne semble pas remettre en cause la capacité à répondre à la demande qui continue à croître.... jusqu'où??? D'où l'intérêt de certains à vouloir maintenir la crise économique en Europe, car si la croissance revenait, ce que nous devons viser, saurions nous faire face avec la dépendance qui demeure la notre, au pétrole??? Il faut vraiment cibler la transition énergétique vers la fin, ou au moins la limitation de la dépendance, du pétrole et non celle du nucléaire !

OPEC supplies were virtually unchanged in June at 30.03 million barrels per day (mb/d), as lower Iraqi production offset gains in Saudi Arabia, Iran, Nigeria and Angola. The ‘call’ on OPEC for 2H14 was cut by 350 000 barrels per day (350 kb/d) to 30.6 mb/d on improved non‐OPEC supply and lower demand, and is forecast to dip to 29.8 mb/d in 2015 from 29.9 mb/d in 2014.

Non‐OPEC supply is forecast to grow by 1.2 mb/d in 2015, down slightly on 2013 and 2014 forecast levels. Global supplies were largely unchanged month‐on‐month in June, at 92.6 mb/d, but 995 kb/d higher than a year ago. Annual non‐OPEC output growth of 1.7 mb/d more than offset OPEC declines of 765 kb/d.

Global oil demand growth is forecast to accelerate to 1.4 mb/d in 2015 from 1.2 mb/d in 2014, as macroeconomic conditions improve. The estimate of 2014 demand has been trimmed by 130 kb/d to 92.7 mb/d following weaker‐than‐expected mid‐year economic data.

Bernard Maillard 25/04/2014 10:51

point en mars 2014 de l'Agence Internationale de l'énergie: croissance attendue de la production de pétrole 92,7 Millions de barils jour pour 2014. A 110 dollars le baril, cela fait une masse financière de 3700 Milliards de dollars qui circulent par le pétrole....

Global supplies rose by 600 000 barrels a day (600 kb/d) in February to 92.81 million barrels a day (mb/d), led by a 500 kb/d jump in OPEC crude output, the IEA Oil Market Report (OMR) for March reported Friday. Total non‐OPEC supplies grew by 1.3 mb/d in 2013 and are expected to increase by a further 1.7 mb/d this year, the highest rate of growth since at least the early 1990s, driven primarily by the United States and Canada. Russia, China and Brazil will contribute as well.

OPEC crude supplies in February breached the 30 mb/d mark for the first time in five months, led by a surge in Iraqi output to 35‐year highs. OPEC supply rose by 500 kb/d to 30.49 mb/d. The OMR "call on OPEC crude and stock change" was lowered by 100 kb/d to 28.9 mb/d for the current quarter but was raised by 250 kb/d to 30.2 mb/d for the second half of this year.

Global oil demand growth of around 1.4 mb/d is forecast for 2014, to 92.7 mb/d, as the macroeconomic backdrop improves. Emerging markets, despite their recent volatility, are forecast to provide the majority of this growth, with non‐OECD Asia accounting for roughly half of the gain.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents