Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


électricité pour la Bretagne, un rêve, un défi

Publié par Bernard Maillard sur 3 Mai 2014, 08:44am

Catégories : #énergie

Ma mère, née dans le Pays Bigouden, me racontait régulièrement son rêve de jeunesse. C'était de pouvoir entrer le soir dans sa chambre avec une lumière qui puisse la précéder. Elle n'imaginait pas à l'époque, c'était dans les années 1920, que l'électricité pût exister et que ce rêve puisse se réaliser.

Le phare d'Eckmühl, à Penmarc'h, mis en service en 1897 et l'un des plus puissants au monde à l'époque, a été l'un des tous premiers phares français à utiliser l'électricité dès sa première mise en service. Mais il lui fallait pour fonctionner 175 tonnes de charbon par an, acheminées par caboteurs de Saint Nazaire à Kérity, jusqu'au moment où il a pu être raccordé sur le réseau électrique alors communal en 1929.

Aujourd'hui, la disponibilité de l'énergie électrique est devenue une banalité dans toute l' Europe aujourd'hui complètement interconnectée. L'électricité continue à s'affirmer dans les besoins énergétiques, tirés notamment par le développement des réseaux d'information et des serveurs en conséquence, et par celui de la mobilité électrique sans émission de CO2 fossile. N'oublions cependant pas que des milliards d'habitants sont encore dépourvus à ce stade de l'accès à l'électricité sur notre planète.

La Bretagne bénéficie d'une relative bonne croissance démographique et économique. La consommation en électricité de la Bretagne a ainsi augmenté de 10,6 % entre 2006 et 2013 quand celle de la France n'a augmenté dans le même temps, du fait principalement de la crise, que de 3,0%.

Cependant, malgré tous les efforts faits en Bretagne depuis de très nombreuses décennies en matière d'économies d'énergie et de développement des énergies renouvelables, la Bretagne ne produit qu'à peine 12 % de ses besoins en électricité en 2013....à peine pour compenser la perte sur ses réseaux électriques....

Malgré le vent, les marées (la Bretagne dispose avec la Rance de la plus grande usine marémotrice au monde , qui a été pendant 45 ans avec 240 MWe la plus grande usine marémotrice au monde, mais dépassée depuis 2011 par l'usine de Sihwa Lake en Corée du Sud- 254 MWe), le soleil ( souvent, au moins autant qu'en Allemagne,...), la production des énergies renouvelables n'a atteint en 2013 que 2,3 TWh quand la consommation d'énergie électrique s'est élevée à 21,7 TWh . Nous sommes très très loin de l'autonomie 100% qu'on pourrait attendre d'un territoire qui s'apparente à une péninsule électrique.

La Bretagne s'est très longtemps opposée à de l' industrie lourde de production d'électricité sur son territoire: refus il y a maintenant près de quarante ans du site nucléaire de Plogoff, refus de nombreux cycles combinés gaz ou de centrales à charbon, grande difficulté avec de très nombreux recours pour installer le cycle combiné à gaz à Landivisiau qui devrait être connecté au réseau électrique dans les prochaines années pour renforcer la sécurité d'alimentation électrique de la Bretagne.

Alors c'est la solidarité entre régions qui joue par le réseau électrique interconnecté. C'est la production des autres régions qui ont accepté le nucléaire sur leurs territoires, nucléaire qui assure depuis des dizaines d'années la mise à disposition aux Bretons d'une énergie sûre et compétitive. Et ce avec le bénéfice de la péréquation tarifaire pour l'acheminement de l'électricité sur l'ensemble du territoire national suivant le principe du timbre Poste.

Au moment où vont se jouer les choix énergétiques pour la France pour les prochaines décennies, veillons à préserver l'équilibre nécessaire entre la sobriété énergétique indispensable, le développement des énergies renouvelables compétitives, et la consolidation, dans la concertation et la transparence, d'une industrie nucléaire sûre, propre et compétitive utile à l'ensemble du territoire national.

Dans le temps présent, la vigilance sur la sécurité d'alimentation électrique de la Bretagne demeure plus que jamais d'actualité.

En tant que Breton par ma mère, je demeurerai particulièrement vigilant à ce que le Black out ne vienne pas de l'Ouest!

source RTE

http://www.rte-france.com/fr/mediatheque/documents/l-electricite-en-france-donnees-et-analyses-16-fr/publications-annuelles-ou-saisonnieres-98-fr/bilans-electriques-regionaux-177-fr/bretagne

Phare d'Eckmühl, Penmarc'h, vu du Port de Kérity, février 2014

Phare d'Eckmühl, Penmarc'h, vu du Port de Kérity, février 2014

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents