Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


dettes publiques en Europe, le seuil d'alarme est franchi

Publié par Bernard Maillard sur 16 Février 2013, 12:50pm

Catégories : #politique, #Géopolitique, #Economie, #corruption

Pendant qu'on détourne notre attention avec des projets de loi sociétaux liberticides  et des aventures guerrières au Mali, la situation de la dette publique de notre pays continue de s'effondrer. 

La dernière publication de la dette publique par Etat Membre en Europe

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-23012013-AP/FR/2-23012013-AP-FR.PDF

confirme la nette dégradation de la dette publique en Europe et tout particulièrement dans la zone Euro et en France, dans un contexte de chomage et de pauvreté qui s'étendent. 

Avec une dette totale de 10 923 Milliards de dette dans les 27 pays de l'Union européenne, pour 503,7 Millions d'habitants, la dette publique représente 21686 Euros par habitant, contre 20412 euros, douze mois plus tôt. 

Dans les 17 pays de la Zone Euro, la dette totale de 8524 Milliards d'euros représente pour les 332,9 millions d'habitants de la zone, 25605 euros par habitant ( contre 24467 euros douze mois plus tôt )

Les données rappellent et confirment qu'il n'y a cependant aucun fatalisme dans l'accroissement de la dette publique. 

Ainsi, Le Danemark, la Hongrie, voient leur dette totale diminuer, et certains pays maintiennent un niveau relativement bas par rapport à leurs PIB

 

- Estonie, la dette publique représente 9,6 % du PIB 

- Bulgarie, 18,7%

- Roumanie:, 35,2 % 

- Suède, 37,4 % 

 

En revanche, la situation pour la majorité des pays devient  de plus en plus alarmante.

 

Les niveaux de dettes de pays, tous en dégradation sur les douze derniers mois, sauf la Grèce qui demeure cependant à des niveaux de dette très élevés: 

 - Allemagne, 2150 Milliards d'euro (81,7 % du PIB)

 - Italie , 1995 Millards  d'euro  ( 127,3 % du PIB)

 - France , 1818 Milliards d'euro ( 89,9 % du PIB)

 - Royaume Uni , 1350 Millards de Livres Sterling, soit 1566 Milliards d'euros ( 87,8 % du PIB)

 - Espagne, 817 Milliards d'euro  ( 77,4 % du PIB)

 - Grèce, 302 Milliards d'euro (152,6 % du PIB)

 - Portugal, 201 Milliards d'euro ( 120,3 % du PIB)

 - Irlande, 191 Milliards d'euro ( 117 % du PIB)

 

et les niveaux de dettes par habitant, également, tous en dégradation sur les douze derniers mois, sauf pour la Grèce:

 

 - Irlande, 41522 euro par habitant

 - Italie, 32812 euro par habitant

 - France, 27798 euro par habitant

 - Grèce, 26637 euro par habitant

 - Allemagne, 26283 euro par habitant

 - Royaume Uni, 24861 euro par habitant

 - Portugal, 19143 euro par habitant

 - Espagne, 17684 euro par habitant

 

Cette addiction liberticide et fatale à la dette publique ne peut être soutenue à bout de bras que par des financements illicites et une corruption largement ancrée dans les allées du Pouvoir. 

 

Aussi, alors que des pays européens arrivent à diminuer leur dette, devons nous combattre plus que jamais tout projet de mutualisation de la dette entre les pays européens qui ne ferait qu'amplifier la corruption et la dépendance. 

 

A noter que la dette des Etats Unis d'Amérique plafonnée à 16394 Milliards de dollars, soit 12254 milliards d'eruos, représente elle même une dette moyenne par habitant de 52884 dollars ou 39530 euro. Les Etats Unis d'Amérique demeurent eux mêmes en situation de quasi faillite et ne tiennent que par l'inertie de leur poids résiduel économique et militaire. 

 

De la même façon, il convient de combattre avec la même énergie tout projet de mutualisation de dette entre l'Europe et les Etats Unis d'Amérique, encore plus endettés que nous, et qui peuvent chercher à nous entrainer dans leur faillite financière, économique et politique. Dans ce cadre, le projet d'Accord de libre échange, entre l'Europe et les Etats Unis d'Amérique, que la Commission Européenne a remis à l'ordre du jour cete semaine, dans le silence des moquettes techno/eurocrates, et ce en dehors de tout débat parlementaire et démocratique approfondi, doit être à cet égard combattu avec la même vigueur. 

 

La lutte contre la dette publique excessive s'inscrit dans la perspective de retrouver nos libertés publiques, sur la base d'un projet public et républicain fondé sur les leviers suivants:

 

- l'arrêt de toute perte de souveraineté nationale, l'Europe devant être bâtie sur l'union et la solidarité des Etats Nations, et non sur leur dissolution et leur perte de liberté

- la coupure de tout lien avec les paradis fiscaux, et toute source de financement illicite qui permet la survie actuelle des dettes publiques excessives. Il faut pour cela un corps politique intègre et hors de tout soupçon de corruption. Il faut que ce corps politique ait le courage de mettre en place une suspension, un moratoire de la dette publique, le temps de rétablir durablement la situation

- la mise en place d'un étalon Euro/Or, à défaut, d'un retour au franc/or, pour arrêter toute spéculation sur notre monnaie

- la mise en place de politiques publiques tournées vers le citoyen ( l'éducation, la santé  et la sécurité publique) , vers les entreprises créatrices de valeur ajoutée et développant l'emploi en France,  et vers le long terme ( investissement dans les infrastructures, entretien du patrimoine national, engagement dans la recherche et le développement des teritoires)

Le sursaut républicain se prépare. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Maillard 30/03/2013 18:16

Le 29 mars 2013, la situation continue à se dégrader très dangereusement pour la France. la dette de la France atteint 1834 Milliards d'euros soit 90,2 % du PIB, avec un déficit public de 4,8 % du
PIB en 2012, très loin de la cible intermédiaire de 3 %, et encore plus loin de l'équilibre qui devrait être visé pour ne pas appauvrir la France. Le chomage continue à croître en pesant 10,2 %.
3,7 millions de personnes sont privées d'un emploi. Il s'agit là d'une injustice majeure et inacceptable pour notre démocratie.
L'incapacité confirmée du Pouvoir en place en France, avec une situation qui continue à se dégrader, conduit à exiger dès maintenant un retour prématuré aux urnes.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents