Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Prix négatifs de l'électricité, précurseurs d'un black out?

Publié par Bernard Maillard sur 29 Novembre 2013, 21:33pm

Catégories : #énergie

"most critical periods....massive oversupply...strong negative prices for electricity...high upward frequency deviation"

L'association des gestionnaires de réseau de l'Europe électrique interconnectée, ENTSOE, vient de publier son rapport annuel portant sur l'analyse du prochain passage de l'hiver 2013/2014, pour vérifier qu'à tout moment, la demande en électricité peut être couverte par la production d'électricité pour les centaines de millions de clients qui bénéficient de cette interconnexion électrique. Elle couvre toute l'Europe de l'Ouest et est raccordée au Maghreb par une liaison sous marine à travers le détroit de Gibraltar.

https://www.entsoe.eu/publications/system-development-reports/outlook-reports/

Si l'équilibre prévisionnel entre l'offre et la demande ne fait pas apparaitre de pénurie potentielle pour le passage de l'hiver prochain, une situation à risque est clairement identifiée de part la situation créée en Allemagne avec les productions intermittentes (pages 55 et 56 du rapport ci dessus référencé).

L'Allemagne, dispose désormais d'une puissance installée significative d'énergies intermittentes, 36 300 MWe en photovoltaïque, avec une augmentation de + 5100 MWe cette année, et 34300 MWe en éolien, avec une augmentation de 3700 MWe cette année.

La demande en pointe en cas de très grand froid est en Allemagne autour de 80000 MWe, et doit être couverte par d'autres moyens si cette pointe a lieu un soir au moment d'un anticyclone de grand froid. Un premier risque peut apparaître dans cette situation en cas de rupture dans l'approvisionnement de gaz pour alimenter les cycles combinés au gaz qui produisent de l'électricité en Europe.

Un deuxième risque peut apparaître avec le non respect des règles de sécurité dites du n-1 (le réseau ne doit pas être affecté par la perte soudaine de l'un de ses composants) sur le réseau allemand compte tenu des flux trop importants qui peuvent être générés par la conjonction d'une forte production éolienne dans le nord et d'une forte consommation dans le sud de l'Allemagne

Il y a enfin le risque de "black out" potentiellement induit par un surplus de production intermittente.

Le coût de la production de ces productions intermittentes, en euro par MWh, est très supérieur aux prix de marché (prix de marché autour de 50, éolien autour de 80, photovoltaïque à plus de 200 euro le MWh). Pour investir dans ces moyens de production, il a fallu accorder aux investisseurs des subventions qui sont couvertes par le consommateur allemand.

Or, la production photovoltaïque et éolienne, dépendant respectivement du soleil et du vent, peut être au total très largement supérieure aux besoins de la demande Allemande.

Dans un telle situation, après avoir saturé les interconnexions avec les pays voisins, la seule façon de maintenir l'équilibre ente l'offre et la demande est de couper la production des énergies intermittentes. Ne pas le faire conduit à créer un risque complémentaire sur le système électrique par augmentation de la fréquence électrique en cas de surproduction par rapport à la demande. En cas de dépassement d'un certain seuil, le déclenchement de tout le réseau, le "black out" est inéluctable.

Juste avant le "black out", une ultime action générée par le marché est engagée par les gestionnaires de réseau, les "tours de contrôle du trafic" . On introduit un signal négatif pour le prix de l'électricité, pour inciter à évacuer le surplus en poussant la consommation et à arrêter les ouvrages de production non subventionnés.

De telles situation reflètent un double gaspillage, incitation à consommer inutilement de l'énergie, et illustration d'un suréquipement en moyens de production intermittents alors que le réseau n'est pas adapté.

De telles situations, très instables, potentiellement précurseurs d'un black out électrique sur l'ensemble de l'Europe, ont déjà été constatées dix fois sur les douze derniers mois.

cet article a été traduit en anglais le 30 décembre 2013 dans le blog "Notes and Dialogues"

http://open-dialogues.over-blog.com/2013/12/negative-prices-of-the-electricity-the-precursors-of-a-black-out.html

Arc en Ciel, Puisaye novembre 2012

Arc en Ciel, Puisaye novembre 2012

Commenter cet article

Electricien Brabant wallon 18/02/2014 18:11

Merci pour cet article!

Bernard Maillard 04/01/2014 12:25

Aujourd'hui, samedi 4 janvier 2014, cela fait trois semaines de jours successifs avec des prix négatifs sur le marché allemand de l'électricité. Plus basse valeur - 50 euro le MWh ce matin.
http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/chart/intraday-chart/2014-01-05/DE

Bernard Maillard 03/01/2014 08:55

ce matin vendredi 3 janvier 2014, vingtième jour successif avec des prix négatifs sur le marché allemand de l'électricité, plus basse valeur ce matin - 35 euro par MWh
http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/intraday-table/-/DE

Bernard Maillard 02/01/2014 10:15

ce jour 2 janvier 2014, 19 ème jour successif avec des prix négatifs sur le marché allemand de l'électricité, plus basse valeur ce matin - 73 euro le MWh
http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/chart/intraday-chart/2014-01-03/DE

Bernard Maillard 01/01/2014 10:42

Ce matin, de nouveau prix négatifs sur le marché de l'électricité en Allemagne. C'est le dix huitième jour consécutif avec des prix négatifs de l'électricité.
http://www.epexspot.com/en/market-data/intraday/intraday-table/-/DE
dans le créneau 5h30 à 5h45, prix à - 99 euro le MWh, et dans le quart d'heure suivant, 5h45 à 6hàà, prix à + 120 euro le MWh. On est dans l'aberration économique totale, avec des prix de marché complètement déconnectés de la réalité physique. C'est de la spéculation pure qui s'appuie sur un double gaspillage. Il faut appeler un chat un chat. Et par dessus le marché, en saturant à outrance les interconnexions, on bouffe de plus en plus les marges de la sûreté du système électrique pour aller droit vers un black out, une perte généralisée du réseau électrique.
Ceci dit, bonne année quand même à tous les blogueurs en ce premier janvier 2014!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents