Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Malicorne

Le blog de Malicorne

Journal d'un citoyen français, militant de la vie et de la liberté


Vers la paix durable en Syrie ?

Publié par Bernard Maillard sur 23 Juillet 2017, 20:34pm

Catégories : #politique, #Géopolitique

La Syrie, plusieurs fois millénaire, est une terre de croisement de peuples, parfois dans la guerre, souvent dans la paix. C'est le lieu d'apparition de l'alphabet, une mémoire vivante des temps antiques, un pilier de la civilisation arabe et la tête de pont d'une des nouvelles routes de la soie vers l'Asie.

La Syrie va-t-elle enfin connaître une nouvelle ère de paix et de développement pour le bénéfice d'abord des Syriens eux-mêmes mais aussi de tout l'espace euro-méditerranéen et du monde ?

La guerre en Syrie, dans laquelle des dizaines de pays se trouvent encore aujourd'hui engagés, a été initiée en 2011 sur fond de contestation interne amplifiée par une agression extérieure soutenue notamment par les US et la France alignée, - deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies - et les monarchies féodales du Golfe.

Une volonté de maîtrise de l'accès aux ressources pétrolières et gazières et de leur transit constitue l'un des facteurs déclencheurs de cette guerre.

La confrontation en zone alliée russe entre une approche unipolaire hégémonique mondiale revendiquée par les Américains et une approche multipolaire de coopération soutenue par les Russes est l'autre sous-jacent fondamental de cette guerre.

Celle-ci était de nature à constituer le germe d'un nouveau conflit mondial de par les parties prenantes engagées.

Cette guerre a ouvert la porte à des barbaries sans nom de la part de groupes armés par des entités extérieures à la Syrie en violation complète du droit international. Ces groupes barbares, faisant appel à tous les ressorts du fondamentalisme religieux, en premier lieu islamiste, ont tué des milliers d'enfants, pilonné des centaines d'écoles et d'hôpitaux, détruit de très nombreuses infrastructures vitales pour la population civile en touchant des millions de personnes, semé la terreur en torturant et tuant des milliers de personnes civiles pour leur seule opinion.

Ces groupes, armés de l'extérieur, ont agi de la sorte en Syrie, dans un grand silence lui-même inacceptable des grands médias occidentaux. Cette guerre a en effet donné lieu également à des actions de propagande de guerre orientées dans un seul sens et relayées très massivement par de grands médias ayant perdu leur nécessaire capacité d'interpellation critique, pourtant fondement de leur existence en terme de pouvoir d'information et donc de contre pouvoir.

Ignorer ces éléments qui ont coûté la vie à des centaines de milliers de vies innocentes est similaire à la négation des crimes du nazisme.

Les maladresses d'un Gouvernement, néanmoins respectueux de la justice de son pays et de sa constitution, ne peuvent justifier l'inacceptable violation du droit international qui a conduit, sans aucun mandat international du Conseil de sécurité des Nations Unies, à soutenir militairement de tels groupes armés contre un État reconnu par l'ONU et qui ont pris en otage des populations civiles et commis en très grand nombre des actes odieux de barbarie sur celles-ci.

La justice devra poursuivre tous ces soutiens, politiques, militaires, financiers, et médiatiques.

La Syrie était légitime pour se défendre.

La Syrie multiconfessionnelle et laïque, avec l'appui de ses alliés, notamment l'Iran et la Russie, a su résister, avec des centaines de milliers de victimes innocentes, des millions de personnes déplacées, et des cités et infrastructures à reconstruire intégralement. Place donc à la justice et enfin, je l'espère le plus tôt possible, à la paix, à la réconciliation et à la reconstruction en Syrie, et plus largement dans tout le Moyen Orient.

Et laissons une bonne fois pour toute les Syriens s'auto-determiner et choisir leurs dirigeants et leurs alliés. La souveraineté de la Syrie pour le peuple syrien a autant de valeur que celle de la France pour le peuple français.

La France doit désormais quant à elle s'écarter résolument et clairement du dangereux alignement guerrier atlantiste et non respectueux du droit international, notamment en sortant de l'Otan qui n'a plus aucune raison d'être. Elle doit suspendre sans délai toutes ses sanctions contre le peuple syrien et rouvrir son Ambassade à Damas. Elle doit retrouver une politique extérieure d'équilibre entre les différentes composantes du monde arabe et Israel. 

L'enjeu du retour à cette paix durable en Syrie, c'est le respect de la justice, de la liberté et une contribution majeure au maintien de la paix dans le monde.

Aucun État, émanation politique d'un peuple, et encore moins, aucune entité dotée d'un pouvoir spécifique, militaire ou financier, ne peut prétendre vouloir assurer une hégémonie mondiale.

Le respect des personnes dans la gouvernance des peuples, et de celui des Etats, émanation des peuples, dans la gouvernance des Nations, et dans tous les cas l'équilibre des pouvoirs avec la primauté au politique pour la prise en considération du long terme et des générations futures, des libertés individuelles comme des libertés collectives, conditionnent la justice, la paix, l'ouverture et la coopération à travers le monde.

Cette disposition, sans écarter le fait que la barbarie et la corruption peuvent exister et doivent en conséquence être combattues à la source avec la plus grande fermeté, repose sur la conviction fondée sur l'histoire qu'il est possible d'établir, pas à pas, cas par cas, de telles gouvernances, dans la paix et la coopération, et non dans la violence et l'oppression.

Une telle confiance partagée ne peut trouver sa source à mon sens que dans une spiritualité ou une philosophie qui place non seulement le respect mais aussi l'émerveillement de la vie au cœur de l'action de chaque citoyen.

En donnant à chacun le désir d'aider l'autre à s'épanouir et non d'abord de se servir, quitte à écraser l'autre en utilisant tous les stratagèmes, y compris l'usage du fondamentalisme religieux, islamiste ou autre.

Puisse le règlement proche de ce conflit en Syrie nous aider à ouvrir de telles pistes vers la paix dans d'autres situations de conflit. Je pense en premier lieu à la relation entre Israel et la Palestine, mais également à l'Ukraine, au Yemen, et à toutes les autres situations de conflits en Afrique et ailleurs.  

 

 

Lectures

Genevieve et Jean-Claude Antakli, Syrie, une guerre sans nom! Cris et châtiments. éditions François Xavier de GUIBERT, mars 2014

Christian Chesnot et Georges Malbrunot, les chemins de Damas. Le dossier noir de la relation franco-syrienne. Robert Laffont juin 2014 

Tempête sur le Grand Moyen Orient , Michel Raimbaud, Ellipses, deuxième édition, février 2017

 

Pour retrouver tous les articles du blog de Malicorne dédiés à la Syrie

http://guerre-en-syrie-blog-de-malicorne.over-blog.com

Vers la paix durable en Syrie ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard MAILLARD 17/09/2017 19:49

C'est aux Syriens et à eux seuls de désigner leurs dirigeants et leurs alliés.

La guerre de Syrie depuis 2011 est une guerre d'agression externe dans laquelle nous la France avons joué un rôle honteux en armant des rebelles qui se sont révélés intimement liés à des groupes terroristes commettant des crimes contre l'humanité.

Il est vraiment temps de rompre avec ces horreurs.

Et la justice devra poursuivre tous les soutiens de ces terroristes, daech al Nostra et compagnie.

Commentaire publié le17 septembre 20-7 à la suite de l'article

Le Monde - La coalition affirme que des frappes russes ont blessé des Syriens soutenus par Washington
http://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/09/16/la-coalition-affirme-que-des-frappes-russes-ont-blesse-des-syriens-soutenus-par-washington_5186781_1618247.html

Bernard Mailard 18/08/2017 15:38

Témoignage à lire de Pierre Le Corf Français présent lors de la libération d'Alep

"Aujourd'hui, la France fait partie des pays qui maintiennent les sanctions, et étouffent la Syrie. Elles n'étouffent pas la Syrie, elles étouffent les gens. C'est un mécanisme de guerre encore plus puissant que les roquettes car ils poussent les gens à partir: pas à cause de la guerre, des bombes ou du gouvernement, mais parce qu'il n'y a plus d'avenir. Il n'y a plus d'importation, le pays est fermé, la plupart des usines ont été démontées en Turquie."

https://fr.sputniknews.com/international/201708181032689270-syrie-pierre-le-corf/

Mais quand donc la France suspendra- t-elle ses sanctions contre le peuple Syrien qui n'ont jamais eu aucune raison d'être si ce n'est d'être dans l'alignement guerrier de déstabilisation de la Syrie???

Bernard Maillard 06/08/2017 09:36

Cette agression extérieure et barbare de la Syrie qui est un État reconnu par l'ONU n'a que trop duré avec des centaines de milliers de victimes innocentes et des cités entièrement ravagées.

La France doit rouvrir son Ambassade à Damas et définitivement laisser choisir les Syriens leurs dirigeants.

Et que nous puissions enfin tous nous réjouir avec eux que les Syriens retrouvent enfin la paix et la réconciliation, comme elle a pu les vivre dans des temps pas si anciens.

Commentaire publié le 6 août 2017 à la suite de l'article

http://www.lemonde.fr/syrie/article/2017/08/06/le-dernier-bastion-de-l-ei-de-la-province-de-homs-tombe_5169214_1618247.html

Bernard.maillard 27/07/2017 07:22

Que de victimes innocentes et de vies déchirées à la suite d'une violente agression externe délibérée, programmée, organisée ! Saluons que la barbarie recule, les armes se taisent, que la paix revienne enfin.

Que la Syrie revienne aux Syriens et laissons une fois pour toute les Syriens choisirent leurs dirigeants.

Et que la France cesse enfin toute livraison d'armes contre un État reconnu par l'ONU, suspende toute sanction contre le peuple Syrien et rouvre son Ambassade à Damas.

Commentaire publié le 27 juillet 2017 à la suite de l'article

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/26/la-rebellion-syrienne-en-perdition_5165185_3218.html

Bernard Maillard 26/07/2017 08:49

Les fau/neo/vrais cons à la manœuvre aux US ?

On va où là ?



Halte au feu !

Il est plus que temps, avant qu'il ne soit trop tard, que la France se retire de l'OTAN qui n'a plus aucune raison d'être, dans un contexte de faillite politique et financière des US.

qu'elle retrouve une capacité d'action au service de la Paix et du développement

qu'elle ne soit plus le valet d'une puissance hégémonique emballée dans la fuite en avant de la guerre qui peut nous mener tous à la catastrophe.

Commentaire publié le 26 juillet 2017 à la suite de l'article

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/07/26/etats-unis-vote-de-nouvelles-sanctions-contre-la-russie_5164942_3222.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents